AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tokyoïtes [00/04]

AuteurMessage



Message Sujet : Tokyoïtes [00/04]
Jeu 18 Oct - 13:08
  

Tokyoïtes


Pour faire court, ils sont les habitants de la capitale nippone. Natifs de la ville, natifs du pays ou bien étrangers, ils vivent ensemble dans une certaine harmonie du fait qu'ils s'ignorent assez facilement. Chacun vit sa vie... vie troublée par l'arrivée de Midnight Doom. Ils sont riches ou pauvres, sont des artistes, des travailleurs ou des indépendants, bref des gens banals qui vivent une vie banale et souhaitent qu'elle le reste.

× Yukari Ishida - feat. Mayuko Iwasa - DISPONIBLE
× Jae Won Jung - feat. Key [SHINee] - DISPONIBLE
× Sonoko Murakami - feat. Anna Tsuchiya - DISPONIBLE
× Tatsuya Hayashi - feat. Sho Sakurai - DISPONIBLE




Dernière édition par Midnight Doom le Jeu 18 Oct - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Tokyoïtes [00/04]
Jeu 18 Oct - 13:08
  
Yukari
Ishida
feat. Mayuko Iwasa

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 25 ans
× Date de naissance : 07 novembre 1987
× Lieu de naissance : Tokyo
× Nationalité : Japonaise
× Profession : Fleuriste

× Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
× Situation amoureuse : Célibataire

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
C’est au sein d’une famille modeste et aimante que Yukari est venue au monde. Pour elle la famille est primordiale, et passe avant tout. Et pour cause, chez les Ishida ce sont trois générations qui vivent sous le même toit ! Enfant sage et curieuse, elle a beaucoup d’affection pour sa grand-mère qui lui transmettra plus tard son amour des fleurs.

Yukari a eu une enfance des plus banales, semblable à celles de milliers d’autres jeunes gens de Tokyo, ce n’est qu’à la venue de l’adolescence que son chemin dévie. En effet, alors que rien ne laisse présager un tel évènement dans cette maison fondée solidement, les parents de Yukari divorcent suite à l’infidélité de son père.
Cet épisode de sa vie, quoiqu’il puisse être anodin, l’a pourtant beaucoup marqué, car avec la séparation de ses parents, c’est tout le foyer qui est détruit. La jeune femme qui doit suivre sa mère se retrouve du jour au lendemain seule dans un petit appartement loin de la chaleur familiale d’antan, et envahie par les nouvelles conquêtes de sa mère.

Incapable de supporter un tel changement, la jeune femme se met à traîner de plus en plus tard dans la rue le soir. A l’école, ses résultats chutent au possible, et pourtant, malgré sa progressive descente aux Enfer, ni son père ni sa mère ne semble s’en préoccuper. Est-ce la volonté d’être vue de nouveau ou une simple passade due à l’adolescence ? Elle n’en sait rien, mais toujours est-il que la jeune Yukari s’enfonce dans le noir : chaque nuit elle rejoint un petit groupe de loubardes qui rapidement se fait connaître pour ses délits.
Malgré toutes ses fréquentes visites au commissariat, aucun de ses parents n’est apte à venir la chercher, et quand enfin l’un des deux daigne lever le petit doigt pour s’occuper d’elle, l’instant qui suit n’est que cris et reproches. Les anciens époux ne peuvent désormais plus se voir sans se déchirer. Cela rythme la vie de Yukari jusqu’à ce qu’elle termine le collège, et qu’en dépit de ses notes, aucun lycée ne l’accepte.

La nouvelle semble enfin alerter quelque peu ses parents, et l’information parvient même jusqu’aux oreilles de sa bien-aimée grand-mère. Lorsque cette dernière apprend la situation qui, jusque lors, lui a été masquée, elle s’indigne, et après de nombreuses discutions, fait accepter aux deux parents que Yukari vienne vivre avec elle. La jeune fille, honteuse, se renferme un temps, mais la douceur protectrice de sa grand-mère la ramène vers la lumière. Ensemble, elles prennent le temps de discuter de l’avenir, et c’est ainsi que Yukari trouve sa voie. Les fleurs. Ces fleurs que sa grand-mère chérit tant, elle en ferait sa ligne de vie.

C’est ainsi qu’elle entame une formation professionnelle qu’elle réussit avec brio. Après ça, elle trouve du travail dans un magasin de fleurs avant de réussir à s’acheter une petite boutique à elle, vendant ses propres fleurs et compositions.


Ses relations
Midori Takenaka : Cette jeune femme est une amie de longue date. Elles se sont connues à l'école primaire et ont toujours adoré passer du temps ensemble. Pendant la période 'sombre' de la vie de Yukari, elles se sont un peu éloignées mais leur amitié n'en est pas moins fortes à présents qu'elles se sont retrouvées. Yukari sait qu'en ce moment Midori ne va pas bien, et elle espère réussir à lui faire remonter la pente.

Takeji Inoue : Cet étudiant passe souvent devant la boutique de Yukari, il s'est arrêté une ou deux fois pour acheter des fleurs mais il passait plus de temps à discuter avec la fleuriste qu'à choisir ses fleurs. Yukari le trouve mignon et amusant d'être si timide avec elle.




Dernière édition par Midnight Doom le Mer 31 Oct - 12:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Tokyoïtes [00/04]
Jeu 18 Oct - 13:08
  
Jae Won
Jung
feat. Key [SHINee]

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 25 ans
× Date de naissance : 17 avril 1987
× Lieu de naissance : Busan
× Nationalité : Coréen
× Profession : Gérant du Rainbow

× Orientation Sexuelle : Homosexuel
× Situation amoureuse : Célibataire

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Jae Won vient d’une famille plutôt simple et prudente. Ses parents gagnent assez d’argent pour vivre agréablement mais ils ont si peur qu’un malheur arrive qu’ils mettent le moindre sou de côté, n’utilisant que le nécessaire pour eux et leurs trois ans. Jae Won est l’enfant du milieu, il a une grande sœur et une petite sœur. Il n’a pas beaucoup de différence avec sa grande sœur, tout juste un an et demi, et ils ont passé la majeure partie de leur enfance à se crier dessus pour tout et pour rien, et quand leur petite sœur vient au monde, c’est encore pire car ils se battent pour savoir qui l’aime le plus. Pour sûr, cette petite belette ne manque pas d’amour.
Jae Won a une enfance plutôt calme et facile à vivre, son caractère fait qu’il fait fi des moqueries des autres enfants. Oui, on se moque de lui parce qu’il est soigné, il aime s’amuser dehors avec ses copains, mais pas se salir dans l’herbe et la terre. Il ne sort d’ailleurs pas quand il pleut, à moins d’y être expressément obligé. C’est un enfant sérieux et qui aime aider les autres.

En grandissant, les goûts de Jae Won se précisent et lorsque l’uniforme n’est pas de mise, il porte des habits très colorés et voyants. Il aime attirer l’attention et c’est encore le cas aujourd’hui. Au collège et au lycée, plus personne ne se moque de lui, il est en fait extrêmement populaire, auprès des filles d’abord car il est attentif et s’intéresse étrangement aux choses féminines, mais les garçons veulent aussi être amis avec lui pour pouvoir s’approcher des filles, du coup Jae Won a toujours quelqu’un avec lui, quelqu’un à qui parler.

Après ses études secondaires, il entre dans une école d’hôtellerie car il aimerait posséder un établissement à son image, c’est son rêve. Durant ses études il rencontre un jeune homme à qui il se lie d’amitié avant de tomber très amoureux de lui, les deux garçons commencent alors à sortir ensemble et leur relation devient sérieuse. Lorsque Jae Won en parle à ses parents, ceux-ci l’entendent sans vraiment être surpris, et ils acceptent son petit-ami avec bonheur.
Ils obtiennent ensemble leur diplôme et Jae Won commence à projeter de partir au Japon, c’est alors qu’il se rend compte que son petit-ami préfère les États-Unis. Aucun des deux ne souhaitant faire de compromis, ils rompent, et Jae Won part à Tokyo.

Il trouve rapidement un emploi dans un bar, tenu par un vieil homme très gentil, mais qui n’attire qu’une clientèle d’habitués. Jae Won aide son patron à faire renaitre la réputation de son bar, et lorsque l’homme part à la retraite, il nomme Jae Won gérant et lui laisse carte blanche pour les décisions à prendre.


Ses relations
Maeko Hoshina : Cette demoiselle est une de ses employées. Malgré son manque d'expérience flagrant, il ne peut s'empêcher de l'engager tellement elle lui rappelle sa petite soeur. Maeko semble tellement peu à sa place dans ce monde de brute qu'il l'aide autant qu'il peut sans avoir l'air d'être trop lourd. Et avec ce qui lui est arrivé, il s'inquiète encore plus pour elle.




Dernière édition par Midnight Doom le Mer 31 Oct - 14:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Tokyoïtes [00/04]
Jeu 18 Oct - 13:09
  
Sonoko
Murakami
feat. Anna Tsuchiya

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 25 ans
× Date de naissance : 13 septembre 1987
× Lieu de naissance : Niigata
× Nationalité : Japonaise
× Profession : Hôtesse au Eternal Symphony

× Orientation Sexuelle : Bisexuelle
× Situation amoureuse : Célibataire

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Venue au monde en première née, Sonoko est une petite fille gâtée par ses parents qui en font leur petite princesse, mais heureusement même toute petite, elle sait que les vraies princesses ne sont pas ce qu’elles sont dans les contes, alors se lasse bien vite du rose et des paillettes. Quand elle a neuf ans, un petit frère arrive et attire quelque peu l’attention de ses parents, mais Sonoko est loin d’en être énervée, au contraire elle se sent plus libre maintenant qu’elle n’est plus enfant unique. Et même si c’est un petit frère, elle s’entend bien avec lui, et en fait dès qu’il arrive en âge de marcher, il la suit partout, reste à côté d’elle même si elle étudie ou lit. Elle aussi l’adore, et c’est sans s’éloigner de lui que son caractère s’affirme, qu’elle change et devient plus fougueuse. Elle tient tête à ses parents qui souhaitent l’empêcher de s’épanouir comme elle l’entend pour garder leur petite princesse. Sans compter qu’elle s’aperçoit que ses parents commencent à fréquenter des gens étranges qui lui font peur. Aussitôt qu’elle leur en fait la remarque, ils la chassent de la maison en lui ordonnant de ne plus revenir.

Elle n’a que 18 ans, ce moment-là, mais elle a peur pour son frère, elle essaie plusieurs fois de revenir pour l’emmener avec elle, mais ses parents ou leurs nouveaux « amis » interviennent toujours avant qu’elle ne l’approche. Quand elle va voir la police, on se moque d’elle, ses parents sont bien vus, et ils ont fait circuler une rumeur comme quoi Sonoko se droguait régulièrement. Elle part donc de Niigata et rejoint la capitale. Là, elle rencontre des gens et réussit à trouver un studio pas trop cher et du travail, pas très bien payé.

Sa vie se déroule ainsi pendant plusieurs années, puis elle tombe sur un club d’hôtes. Un peu honteuse, elle y entre pour se faire engager et on lui donne tout de suite une chance. Elle devient rapidement très populaire et se fait de très bons amis parmi ses collègues, que ce soit les hommes ou les femmes. Elle s’y sent très bien et passer ses soirées là-bas l’aide à retrouver le moral, même ses finances augmentent rapidement grâce à ses nombreux pourboires et au salaire non-négligeable qu’elle touche.
Et alors que la vie au club ressemblait à un monde à part, on les rappelle brusquement à la réalité avec la mort de l’hôte #1 du club, un ami de Sonoko. Pour se remettre du choc, le club ferme pendant un mois, et la jeune femme peine à accepter cette perte. Durant ce mois, les autorités de Niigata la contacte pour la prévenir que ses parents ont été arrêté et jugés et vont rester un moment en prison pour trafic de drogue. On lui propose aussi de reprendre son frère, évidemment elle accepte aussitôt et part à Niigata pour le ramener avec elle. Mais elle est terrorisée par l’homme qui rôde dehors et surprotège son petit frère de peur de le perdre de nouveau, mais c’est un nuage bien mince par rapport à la joie qu’ils ont de se retrouver.


Ses relations
Shunsuke Murakami : Son petit frère qu’elle avait perdu de vue lorsque ses parents l’ont fichue dehors. Elle n’a cessé de penser à lui tout ce temps, se demandant si ses parents s’occupaient bien de lui. Sept ans après, on lui en confie la garde et il s’installe avec elle à Tokyo. Elle est heureuse de voir qu’il ne lui en veut pas, cependant elle ne sait pas comment lui dire quel travail elle exerce, alors elle le lui cache du mieux qu’elle peut, en espérant qu’un jour il comprenne que c’était difficile pour elle.

Tatsuya Hayashi : C'est un de ses clients. En vérité, ils ne font que parler, et Sonoko passe avec lui d'excellentes soirées sans avoir à s'inquiéter de mains baladeuses ou de paroles suggestives. Elle l'apprécie beaucou et ils rigolent bien lorsqu'ils sont ensemble. Elle trouve un peu dommage de ne pas avoir le droit de le fréquenter à l'extérieur, mais bon, tant qu'il vient la voir, ça ne pose pas de problème.




Dernière édition par Midnight Doom le Mer 31 Oct - 14:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Tokyoïtes [00/04]
Jeu 18 Oct - 13:09
  
Tatsuya
Hayashi
feat. Sho Sakurai

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 24 ans
× Date de naissance : 08 août 1988
× Lieu de naissance : Nagano
× Nationalité : Japonais
× Profession :[/b] Assistant à Todai section Archéologie

× Orientation Sexuelle : Hétérosexuel
× Situation amoureuse : Célibataire

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Tatsuya est né à Nagano, au Japon. Elevé au sein d’une famille monoparentale après que sa mère l’ait abandonné, il a grandi élevé par son père. Stricte et peu présent, le père n’a jamais su se faire une place dans le cœur de son fils. Leurs relations sont compliquées. Bien qu’ils tiennent l’un à l’autre, l’absence d’une présence féminine pour les lier a considérablement ébranlé leur lien : ils ne se sont jamais montrés proches l’un envers l’autre, n’ont jamais eu aucune complicité, à tel point que très vite Tatsuya en vient à considérer son père comme un colocataire.

Dans ses études, le jeune homme est quelqu’un de très sérieux. Studieux et volontaire, c’est un passionné d’histoire qui rêve de travailler dans les musées depuis sa plus tendre enfance. Il est délégué de classe pratiquement à chacune de ses années scolaires, puis président du conseil des élèves dès sa première année de lycée. Son sens des responsabilités et son charisme font de lui un leader naturel. Pourtant, derrière cette façade de l’élève parfait, Tatsuya, lui, sait bien qu’il n’est pas ce que l’on pense de lui. Il est quelqu’un de susceptible, qui se sent facilement trahi, et qui met beaucoup de temps à offrir sa confiance aux autres. S’il semble l’homme de la situation au niveau des tâches administratives, socialement ce n’est pas un bavard, et de ce fait, malgré sa position, il ne peut se vanter d’avoir beaucoup d’amis.

Alors qu’il est en dernière année au lycée, son père est victime d’un incident cardiaque qui lui coûtera la vie. De ce drame, Tatsuya réalisera que la vie est trop courte, et surtout, qu’il n’a jamais su dire « je t’aime » à son père avant qu’il ne parte. Profondément bouleversé, le jeune homme change alors du tout au tout. Lui qui était si prudent prend enfin des risques, et croque la vie à pleine dents. C’est ainsi qu’une fois diplômé, il laisse derrière lui sa vie à Nagano pour venir s’installer à Tokyo et intégrer la plus prestigieuses de ses université : Todai. Il y étudie évidemment l’histoire et les civilisations, et surtout, décide de changer de voie pour devenir non plus conservateur mais archéologue. Il sait que ses études seront longues, mais cela ne l’arrête pas.

En première année, il fait la connaissance d’une ravissante jeune femme nommée Midori. D’abord très complices, il n’ose pourtant lui déclarer ses sentiments, mais une soirée alcoolisée l’aidant, il finira par lui avouer ses sentiments. Les voyant partagés, Tatsuya et Midori entamèrent une relation amoureuse qui évolue jusqu’à ce que Tatsuya demande sa belle en mariage.
Malheureusement, après trois ans de reation, alors qu’il vient d’achever ses études et entame des stages d’ici, de là, on lui propose de partir pour dix-huit mois sur un nouveau site archéologique fraichement découvert. Tatsuya se rue sur l’occasion, et accepte avant même de le dire à Midori. Lorsque le sujet viendra sur la table, la réaction de sa petite amie le laisse sans voix : elle le quitte. Elle ne l’attendra pas comme il le pensait. Sans même deviner le trouble de son amante, Tatsuya, blessé au possible, se sentant trahi de la pire façon partira sans un mot.

Un an et demi plus tard, le revoilà de retour à Tokyo. Son travail à l’étranger lui a ouvert les portes d’un poste d’assistant à l’université de Todai pour laquelle il travaille désormais. Mais malgré le temps passé, son cœur n’a pas oublié Midori. Chaque jour depuis son retour, le jeune homme se voit hanté par son ex-fiancée. C’est ainsi que dans l’espoir de reprendre ses esprits, il tentera d’oublier dans un bar à hôtesses. Il y rencontre Sonoko, une ravissante hôtesse qui contre toute attente deviendra sa confidente. Ensemble ils parlent, de tout, de rien, et même si Midori est toujours là dans un coin de son cœur, petit à petit, la belle Sonoko l’enivre à son tour.


Ses relations
Midori Takenaka : Son ex-fiancée. Elle n’est pas la première femme qu’il a aimé, mais c’est bien elle qu’il a aimé le plus fort. Après trois ans d’une relation sans accroc, alors qu’on lui offre l’opportunité de travailler à l’étranger, il saute dessus sans l’avertir, ce qui poussera la jeune femme à rompre. Se sentant trahi Tatsuya s'en va sans une explication de plus. Pourtant, une fois de retour à Tokyo, malgré le temps passé, il ne l’a toujours pas oubliée.

Sonoko Murakami :Une hôtesse qu’il a rencontrée au Eternal Symphony. Si d’abord son but était de passer un bon moment dans les bras d’une femme pour oublier Midori, la conversation de cette jeune femme cultivée l’a vite fait changer d’avis. Désormais, au contraire de tous les autres hommes, il ne vient dans le club que pour avoir le plaisir de lui parler. Il se sent très proche d’elle, ensemble ils peuvent parler de tout, et, de ce fait, bien qu’il n’en ait pas conscience, des sentiments pour elle naissent en lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: Tokyoïtes [00/04]
  


Revenir en haut Aller en bas

Tokyoïtes [00/04]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Scénarios-