AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Victimes [01/04]

AuteurMessage



Message Sujet : Victimes [01/04]
Jeu 18 Oct - 13:10
  

Victimes


Ils sont, tous, des victimes de Midnight Doom et, contrairement au lycéen que ce dernier a tué, s'en sont plutôt bien sortis. On leur a souvent demandé ce que signifiait le Carton Rouge de Midnight Doom, mais aucun d'eux n'a la réponse. Ils sont des "dommages collatéraux" à la folie qui a envahi Midnight Doom dans sa vengeance et ont, pour la plupart, simplement été au mauvais endroit au mauvais moment. Personne ne peut dire ce que le tueur avait contre eux, et personne ne peut savoir s'ils sont à présent à l'abri parce qu'ils ont déjà été attaqué.

× Shin Uemura - feat. Tomo Yanagishita - PRIS
× Midori Takenaka - feat. Ai Otsuka - DISPONIBLE
× Kirô Kuroda - feat. Kento Kaku - DISPONIBLE
× Maeko Hoshina - feat. Aya Kamiki - DISPONIBLE




Dernière édition par Midnight Doom le Ven 19 Oct - 19:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Victimes [01/04]
Jeu 18 Oct - 13:11
  
Shin
Uemura
feat. Tomo Yanagishita

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 23 ans
× Date de naissance : 21 juin 1989
× Lieu de naissance : Sapporo (Japon)
× Nationalité : Japonais
× Profession : Graphiste

× Orientation Sexuelle : Homosexuel
× Situation amoureuse : Compliquée

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Shin est né dans une famille issue de la haute société et est le fruit d’une grossesse non-désirée et illégitime. Fils de la maitresse de son père, celle-ci décède durant l’accouchement, il est donc élevé par son père et l’épouse de celui-ci, avec ses demi-frères, des jumeaux âgés d’à peine un an de plus que lui. Très vite, Shin se rend compte de la différence monstrueuse que sa belle-mère fait entre lui et ses frères, et dès qu’il est en âge de pleinement comprendre, elle lui révèle avec un beau sourire qu’elle n’est pas sa mère et ne l’aimera jamais. Son père posséde un cabinet d’avocats important et travaillant à l’international, il est peu souvent chez lui et ne porte même pas un regard à son plus jeune fils.
En grandissant, ses demi-frères en font son bouc émissaire et se sentent libres de faire toutes les bêtises qu’ils veulent d’en rejeter la faute sur Shin que sa belle-mère ne se gênent pas de punir outrageusement. Shin comprend alors qu’il est tout seul et qu’il n’y a aucun moyen pour que cela change, tous ses efforts n’y feront rien.

Adolescent, Shin commence à se démarquer, il se découvre une passion dévorante pour le dessin à laquelle il se donne corps et âme et en délaisse un peu ses études. Cela donne l’appui nécessaire à sa belle-mère pour convaincre son mari que Shin est de la mauvaise graine et qu’il ne fera jamais rien de bon. Rejetant cependant l’idée de l’envoyer en pension, son père lui confisque ses affaires de dessin et l’oblige à travailler ses cours toute la journée sous la surveillance de ses frères qui prennent leur rôle très au « sérieux » et en profitent pour faire baisser encore ses notes.
Obtenant son diplôme de fin de lycée de justesse, il s’obstine auprès de son père pour qu’il l’inscrive à une école d’art dans laquelle il a été accepté malgré ses notes, mais son père refuse. Quelques jours après, Shin s’enfuit de la maison et utilise ses économies pour partir de Sapporo. Une fois à Osaka, il vit dans la rue pendant plusieurs mois, ses parents ne le cherchant pas, et il gagne de l’argent en faisant des portraits dans la rue.
Un jour cependant, un homme inconnu l’aborde. Amoureux de l’art, il ne peut se résoudre à laisser le talent de Shin sans soutien et décide de l’aider à rentrer dans l’école où il enseigne, il lui fait obtenir une bourse d’études ainsi qu’une place à l’internat. Shin se spécialise alors dans les arts graphiques et le numérique pour lesquels il se révèle extrêmement doué.

Après ses études, son mécène lui obtient une place dans une société de jeux vidéo basée à Tokyo, il part donc s’installer dans la capitale dans un petit appartement, dans un quartier tranquille.
Malheureusement, un jour en sortant du boulot il se rend compte qu’il est suivi et il se sent observé. Il limite alors ses déplacements, sachant qu’il y a eu plusieurs agressions dont le coupable cout toujours, mais ça ne suffit pas, et un soir il est lui-même agressé. Avant de l’abandonner, presque inconscient, l’homme lui murmure :
« Les cartons rouges reviendront bientôt »
Il faut un peu plus de trois semaines à Shin pour se remettre et, son patron refusant de le faire retravailler si tôt après son agression, il décide de faire des recherches sur son agresseur, si la police ne trouve rien, il n'abandonnera pas si facilement.


Ses relations
Nana Omura : Shin a récemment appris qu'une étudiante de Todaï faisait des recherches sur les agressions, et qu'on lui avait donné son identité. Maintenant, le jeune homme attend que l'étudiante se présente devant lui car elle doit probablement avoir des questions à lui poser. Ce qui l'amuse c'est qu'il la croise souvent, il la voit de temps en temps qui l'observe, un peu comme un stalkeuse, mais elle ne lui a encore jamais adressé la parole, partant presque en courant quand elle se rend compte qu'il l'a vu.

Flower Four : Ses recherches sur les "Cartons Rouges" dont son agresseur lui a parlé l'ont amené à ces hommes, et plus particulièrement aux années qu'ils ont passé au lycée Hana et à ce qu'ils y ont fait. D'abord choqué, Shin comprend rapidement qu'ils n'ont rien à voir avec cette vague d'agressions, et ce meurtre qui a eu lieu un mois après sa propre agression. Mais il a mis le doigt sur quelque chose, il en est certain.




Dernière édition par Midnight Doom le Mar 30 Oct - 22:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Victimes [01/04]
Jeu 18 Oct - 13:11
  
Midori
Takenaka
feat. Ai Otsuka

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 24 ans
× Date de naissance : 05 mars 1988
× Lieu de naissance : Tokyo
× Nationalité : Japonaise
× Profession : Institutrice

× Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
× Situation amoureuse : Amoureuse de son ex-petit-ami

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Midori grandit dans une famille monoparentale. Avant sa naissance, son père, pilote de ligne, décède dans un crash. Sa mère l’élève donc seule avec son salaire de secrétaire mais le foyer ne manque pas d’amour. Midori devient responsable très vite, elle est toujours sage car elle comprend que sa mère travaille dur pour elle, alors elle fait tout pour ne pas la décevoir. Malheureusement, à l’école elle est plutôt distraite et un rien attire son attention, ses notes ne sont donc pas exceptionnelles mais elle reste bien au-dessus de la moyenne en se concentrant tant qu’elle peut quand elle est chez elle.

Jusqu’au lycée, elle n’a pas trop de rêve, elle ne sait pas quelle profession elle veut faire… ou plutôt, elle a des tonnes d’idées mais rien qui la branche complètement. Cependant un jour, l’une de ses voisines lui demande de garder ses enfants car elle doit travailler plus tard que d’habitude. Serviable, Midori accepte volontiers et passe donc la soirée à s’occuper des trois enfants, les aidant même à faire leurs devoirs. C’est comme ça qu’elle se rend compte qu’elle aime beaucoup les enfants, qu’elle sait y faire avec eux, et que ce ne serait pas désagréable de travailler avec eux. Si elle pense d’avoir être puéricultrice ou garde d’enfants, elle arrête finalement son choix sur l’enseignement.

Une fois le lycée terminé, elle travaille dur pour obtenir son diplôme d’enseignement, elle prend même des cours supplémentaires pour parfaire ses connaissances. Pendant ces années, à l’université, elle fait la connaissance d’un jeune homme avec qui elle se lie rapidement d’amitié. Leur relation, d’abord platonique, devient plus passionnée après une soirée alcoolisée qui leur a donné le courage de se déclarer, leur idylle commence là.

Son diplôme en poche, Midori trouve un poste dans l’école primaire où elle a elle-même été. Elle est heureuse d’y travailler et voit déjà sa vie devenir parfaite. Son bonheur dure trois ans, elle se fiance même à son petit-ami qui lui apprend néanmoins un jour qu’il doit partir dix-huit mois en Égypte pour des travaux archéologiques. Midori se sent trahie qu’il ait pris la décision seul alors qu’ils étaient censés se marier, elle commence alors à douter et décide de rompre.

Après quelques mois à se remettre de cette séparation, la vie de Midori redevient calme et simple, elle la laisse filer, préférant ça que de ressentir de nouveau la douleur d’un échec.

Un soir, alors qu’elle vient d’apprendre que son ex est revenu à Tokyo, elle rentre à pieds chez elle, la tête ailleurs, et se trompe de chemin avant de s’enfoncer dans un quartier qu’elle évite habituellement. C’est alors qu’il apparait devant elle, l’homme masqué, cagoulé, aux gants de cuir, il la menace très vite pour qu’elle lui donne son argent, et l’unique bijou qu’elle porte alors : sa bague de fiançailles que son ex lui avait laissé. Elle refuse, il la frappe et obtient se qu’il veut avant de s’enfuir.

Se remettre du choc est long et fastidieux, et un jour la nouvelle tombe, il y a eu un meurtre par ce même homme qui l’a agressée. Elle se sent alors un peu chanceuse, cependant les craintes lui reviennent, l’homme est toujours dans les parages, et elle redoute plus que tout de retomber sur lui.


Ses relations
Tatsuya Hayashi : Son ex avec qui elle est restée pendant trois ans. Il était son premier amour, elle avait imaginé une longue et belle vie avec lui, ne voyant venir aucun obstacle à leur futur mariage quand il lui annonce qu’il doit partir. Elle rompt. Maintenant qu’il est revenu, elle s’inquiète de ce qu’elle lui dira si elle doit le revoir, ainsi elle évite de passer par les environs de Todaï, où il travaille.

Yukari Ishida : L'une de ses plus proches amies. Malgré qu'elles se soient éloignées durant l'adolescence, Midori sait que ça n'a pas toujours été facile pour son amie alors elle ne lui en a jamais voulu et c'est avec joie qu'elle l'a retrouvé une fois adulte. Elles s'entendent toujours aussi bien et s'amusent beaucoup ensemble.




Dernière édition par Midnight Doom le Mer 31 Oct - 12:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Victimes [01/04]
Jeu 18 Oct - 13:11
  
Kirô
Kuroda
feat. Kento Kaku

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 20 ans
× Date de naissance : 18 août 1992
× Lieu de naissance : Kyoto
× Nationalité : Japonaise
× Profession : Guitariste

× Orientation Sexuelle : Bisexuel
× Situation amoureuse : Libertin

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Kirô nait dans une famille attachée aux traditions. Ses parents travaillant tous les deux, il passe son temps avec les domestiques de la maison et sa nourrice, une femme froide et peu aimante. Kirô est un enfant remuant, il adore jouer dehors, mais toute la journée on l’en empêche pour lui mettre dans la tête des choses qui ne l’intéressent pas : la bienséance, les traditions et le respect révoltant envers les adultes. Avec tout ça, il devient vite sage, malgré ce que cela lui coûte.
L’école est le seul endroit où il peut se défouler sans qu’on lui prenne la tête avec le comportement qu’il a, et il a enfin le droit de parler en présence d’adultes, aussi il participe beaucoup en classe et devient un assez bon élève. Pourtant, à partir du collège, lorsqu’enfin on lui lâche la grappe et que sa nourrice se voit congédié car il est assez grand pour se débrouiller seul, il se sent libre et commence à se concentrer sur ce qui le passionne : la musique. Il en parle à ses parents qui lui offrent des cours de piano, même s’il ne compte pas en jouer toute sa vie, c’est un bon départ pour apprendre la musique.

Au lycée, il convainc ses parents de le laisser avoir un travail à temps partiel, il leur dit qu’il veut être apprendre à être responsable, mais prévoit surtout de s’acheter une guitare pour se lancer dans la musique. C’est ce qu’il veut faire de sa vie, il le sait, et compte bien tout faire pour y arriver. C’est ainsi qu’il apprend en cachette à jouer de la guitare, et écrit des compositions. Il trouve aussi d’autres garçons pour former un groupe et ils réussissent à trouver un bar où on les laisse se produire de temps en temps, cela suffit aux autres, mais pas à Kirô qui rêve de quelque chose de plus grand.
La fin du lycée arrivant, les parents de Kirô lui proposent de s’inscrire dans différentes universités du pays, afin qu’il ait toutes ses chances, même s’il est réticent, car il ne souhaite pas continuer ses études, Kirô accepte, et tente sa chance à Todaï où, contre toute attente, il est accepté.

Il part alors à Tokyo pour étudier les sciences humaines dans leur prestigieuse université. Parce qu’il sait qu’il doit mettre de l’argent de côté pour accomplir ses propres projets, Kirô se fait engager pour travailler sur des chantiers la nuit et il étudie un minimum pour ses parents ne lui prennent pas la tête. Il tente aussi de trouver des groupes avec lesquels jouer, mais aucun ne l’accepte, tous le prenant pour un simple gosse de riche qui fait un caprice et abandonnera le groupe dès que ses parents feront les gros yeux.

Kirô est dépité et se retrouve coincé dans une vie qui ne lui convient pas. Pourtant un soir, un évènement va lui faire avoir un déclic. Il se retrouve sur le chemin d’un mystérieux homme masqué, à minuit exactement. Mystérieux, oui et non, Kirô en a déjà entendu parler, l’homme n’en est pas à son coup d’essai, il a même tué un étudiant déjà. Terrorisé, il se fait menacer par un couteau recouvert de sang séché, manquant de l’embrocher à plusieurs reprises, il donne à son agresseur ce qu’il souhaite, mais celui-ci s’amuse à lui faire peur. Il finit cependant par partir.

Maintenant il sait, il a eu la trouille de sa vie, et il n’a plus envie de reporter ses projets. Dès qu’il se sent assez d’attaque pour sortir de chez lui, Kirô va à l’université pour leur annoncer qu’il abandonne, puis il prévient ses parents qui, bien entendu, lui coupent les vivre. Il doit donc déménager, trouver un studio plus petit, mais il a des économies et sait qu’il s’en sortira. Il a la hargne et rien ne l’arrêtera.


Ses relations
Kohei Mizuno : Il s’agit de son meilleur ami. Ils se sont connus dans les premières années de leur vie, mais Kohei est parti pour la capitale, laissant seul Kirô. Ils se retrouvent des années après, à Tokyo, et renouent très vite. Ils s’entendent aussi bien que lorsqu’ils étaient enfants, et passent beaucoup de temps ensemble. Kirô apprécie énormément Kohei, peut-être un peu trop pour un simple ami.




Dernière édition par Midnight Doom le Mar 30 Oct - 22:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net



Message Sujet : Re: Victimes [01/04]
Jeu 18 Oct - 13:11
  
Maeko
Hoshina
feat. Aya Kamiki

LIBRERÉSERVÉPRIS
En quelques mots
× Âge : 19 ans
× Date de naissance : 15 décembre 1993
× Lieu de naissance : Osaka
× Nationalité : Japonaise
× Études : Langues Étrangères

× Orientation Sexuelle : Bisexuelle
× Situation amoureuse : Célibataire

× Qualités :
× Défauts :

Son histoire
Ainée de cinq enfants, Maeko a toujours dû faire des concessions. Depuis qu’elle a 5 ans, elle doit s’occuper de ses frères et sœurs lorsque ses parents sont au travail. Loin d’être pleins aux as, son père, simple employé dans une entreprise qui le paye une misère, et sa mère, femme de ménage, travaillent tous les deux un maximum afin de quoi garder un toit au-dessus de leurs têtes et de la nourriture dans leurs assiettes. Malgré son tempérament tempétueux, la jeune fille prend sur elle pour aider ses parents, mais lorsqu’elle entre au collège c’est encore plus difficile, elle n’est pas une petite fille modèle comme le pensent ses parents, mais elle fait de son mieux pour le leur cacher. Elle réussit à négocier quelques heures par semaine pour s’amuser en séchant les cours, elle se fait d’ailleurs des amis qui ne l’aident pas à se remettre dans le droit chemin, cependant elle rentre toujours à temps pour s’occuper de la maison.

Au lycée, alors que son comportement ne s’améliore pas, sa mère tombe brusquement malade, les médecines sont optimistes, il ne s’agit que de surmenage, un peu de repos et elle sera sur pieds, néanmoins pour Maeko c’est un choc et elle se sent coupable de l’état de sa mère. Malgré son comportement irréprochable chez elle, elle se dit qu’elle n’en fait pas assez et commence à se calmer. Elle se remet à étudier plus sérieusement et en fait toujours plus chez elle pour que sa mère puisse se reposer.
Son travail paye au point qu’elle réussit à augmenter ses notes au niveau des premiers de la classe. Voyant ses capacités, ses parents lui avouent avoir mis de l’argent de côté pour elle depuis sa naissance, ce n’est pas grand-chose, mais au moins assez pour lui payer l’entrée à l’université et une année de cours. Elle s’inscrit donc à plusieurs concours d’entrée, pour que ses parents ne soient pas déçus qu’elle n’ait pas essayé, et elle est acceptée dans deux d’entre elles, dont Todai.
Bouleversée, maintenant qu’elle a son acceptation devant les yeux, elle souhaite y aller, néanmoins l’argent que ses parents ont mis de côté est tout juste suffisant pour payer l’entrée et un semestre de cours. Mais l’envie est trop grande et elle part à Tokyo. Elle se dégote rapidement un travail en tant que serveuse pour payer ses cours et étudie en parallèle.

Un soir, en revenant du bar où elle travaille, elle se fait aborder par un homme, fatiguée, elle se retourne vers lui et se sent défaillir en reconnaissant l’agresseur dont tout le monde parle. Tremblante au possible, elle se met à pleurer en le suppliant de ne pas lui prendre son argent mais, loin de se laisser émouvoir, il la frappe, l’assomme, et quand elle se réveille, quelques heures plus tard, elle est aux urgences. Ses blessures sont superficielles, mais tout l’argent de son mois de travail a disparu avec les quelques objets de valeur qu’elle avait.


Ses relations
Jae Won Jung : Il est le patron du bar où Maeko travaille à mi-temps. Maeko l’apprécie beaucoup, même s’il est déluré et qu’elle n’a pas l’habitude de ce genre de personne, il a un bon fond et l’a aidé plus d’une fois financièrement, sans jamais trop lui expliquer pourquoi. Le fait est que lorsqu’elle a besoin de quelque chose, il est là.

Eun Ae Song : La première fois que Maeko l'a vu, c'est au bar où elle travaille, pourtant c'est à l'université que la jeune femme l'aborde pour la première fois. Elles discutent puis Maeko s'aperçoit qu'elles ont pas mal de choses en commun et qu'une amie dans ce monde de brute, ce n'est jamais de trop, même si elle doit passer beaucoup de temps à étudier et travailler. Contrairement à ses autres camarades qui l'ont délaissée parce qu'elle est "trop sérieuse", Eun Ae est patiente et compréhensive envers sa situation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ffour-resurrection.1fr1.net
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: Victimes [01/04]
  


Revenir en haut Aller en bas

Victimes [01/04]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» hommage aux victimes
» Hommage aux victimes du 13 novembre 2015
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Nov 1455
» Déplacement de victimes sur les noeuds: 1 frein au racket ?
» Les Fantômes de La Trémouille recherchent victimes expiatoires et arbitre !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Scénarios-