AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un autre moment avec lui [Shigeaki]

AuteurMessage
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mer 12 Déc - 0:03
  
    Je travaillais depuis 9heure ce matin et je commençai sincèrement à avoir hâte que la journée se termine. Il ne devait plu me rester beaucoup de temps à travailler de toute façon. Des fois je me demandais pourquoi je travaillais alors que j’avais les moyens de vivre sans travailler. En fait j’avais peur de rester au manoir seul à ne rien faire même si j’avais toujours mes animaux ce n’était malheureusement pas suffisant pour m’occuper. Et après avoir perdu mon boulot chez le vétérinaire j’avais passé quoi 1 semaine au manoir et j’avais trouvé le temps long et pénible et du coup j’avais cherché un autre boulot et j’étais tombé sur se boulot dans le manga café.

    Mais ce que je trouvais vraiment long au manoir c’est que mes pensés n’allaient que dans un sens… je n’arrêtais pas de penser à Shige, mais surtout de me dire qu’il ne se souviendrait sans doute jamais de moi. Du coup mes journées en plus d’être ennuyante et longue je passais la plupart du temps à pleurer ou à angoissé. C’était bien moi sa tient… je me faisais des peurs pas croyable… même si j’essayais de me rassuré cela ne fonctionnait pas toujours. Mais quand j’y pense si Hitoshi n’était pas arrivé dans le décor j’aurais sans doute perdu tout contact avec Shigeaki et sa je crois que je ne l’aurais jamais supporté… Mon cœur battait encore que pour lui et c’était comme ça depuis le voyage scolaire d’été.

    Parfois je trouvais cela difficile d’être à ses côtés et je finissais même par m’éloigner de lui… à quelques reprises c’était arrivé… mais c’était encore plus difficile de le laisser de côté et d’essayer de me fixé que sur moi.

    -Ryu la table là-bas, dit la voix du gérant.

    Je m’excusais brièvement avant de partir en direction de la table en question. Le boulot n’était pas difficile en soit, mais les clients étaient vraiment pénible enfin pas tout les clients. Il y avait les clients que nous adorions tous ceux qui lisaient et rangeaient leurs mangas après leur passage ni vue ni connue… et tu avais ceux que nous aimions beaucoup moins qui venait ici pour essayer de faire du gringue… J’avais assez souvent envoyé bouler des gens d’ailleurs parce que je n’étais pas intéresser ce qui était vrai, mais aussi parce qu’ils étaient énervant. Mais encore heureux notre patron n’était pas un de c’est hentai qui voulait qu’on s’habille en cosplay. Certes une fois par semaine il avait une journée cosplay pour les employés, mais c’est nous qui décidions de nos costumes.

    Je ramassai les assiettes vides et nettoyai ensuite la table rapidement pour ensuite retourné derrière le comptoir et allait à l’arrière pour faire la vaisselle qu’il y avait. Ce n’était pas mon coéquipier de travaille qui allait la faire sa je le savais, mais heureusement, il y en avait pas beaucoup alors bon. Et sa faisait le temps passé un peu plus vite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mer 12 Déc - 16:08
  
Mon dernier cours venait de s’achever, et encore, j’avais de la chance car un de mes professeurs était absent donc je terminai deux heures plus tôt que s’il avait été là… ceci dit, il était quand même plus de 17h et j’avais hâte de partir d’ici. Je sortis de la salle en compagnie de camarades avec qui je trainais souvent, bien que je ne participe pas souvent à la conversation… il faut dire que je préférais m’abstenir, car souvent lorsque je parlais de nos cours avec eux, ils me regardaient comme si j’étais un extraterrestre… et comme je ne savais jamais trop si ce que j’avais dit être trop bête, ou trop intelligent pour eux, je restais silencieux sauf quand ils m’adressaient clairement la parole, ça m’évitait de passer pour un idiot.

Lorsqu’on sortit finalement de l’enceinte de l’université, je m’arrêtai sur le trottoir en réfléchissant, ce qui interpela mes amis.

- Hey Shige, qu’est-ce que tu fais ?
- Euh… je… vais passer par Harajuku.
- Quoi !? Mais c’est à l’opposé d’où tu habites !

Je me mordis la lèvre, ah oui, bien vu, c’était à l’opposé, mais je n’avais pas non plus envie de rentrer tout de suite… en plus Hitoshi pensait que je finissais à 19h, donc il ne s’attendait pas à ce que je rentre avant qu’il parte au boulot, alors je pouvais bien trainer un peu et puis…

- J’ai quelque chose à faire… on se voit demain !

Je ne leur laissai pas le temps de répondre et je filai en direction de la station de métro qui m’emmènerait le plus rapidement à Harajuku. Ils étaient trop sérieux, ils ne sortaient pas la semaine, restaient à bosser chez eux… moi je ne pouvais pas, quand j’étais tout seul trop longtemps, je me mettais à déprimer sans même savoir pourquoi. C’était comme si j’avais déjà ressenti une solitude telle que même si je n’étais que deux heures tout seul, la douleur me submergeait, donc je passais souvent des soirées avec Yuuki, j’allais le voir, il venait à l’appartement ou on se parlait simplement au téléphone, mais ça me suffisait. Et puis, il y avait aussi Ryu… j’aimais l’ennuyer et là, il allait finir son service au manga café, et j’avais une brusque envie de le voir.

Il finissait à 18h d’après mon souvenir, donc ça me laissait plus d’une demi-heure pour arriver au manga café, c’était suffisant… au pire, je pouvais toujours courir. Mais en attendant, je devais réfléchir à ce que j’allais lui dire, il savait que j’étais à Todaï et que Harajuku n’était pas sur mon chemin, je devais trouver une excuse pour être passé par là. Je pouvais pas lui dire simplement que j’étais venu parce que j’avais envie de passer du temps avec lui ! J’aurais voulu, mais quand je disais ce genre de chose, ça le rendait triste, même s’il faisait tout pour me le cacher. Je lisais en lui comme dans un livre, c’était peut-être pour ça que je ne pouvais pas m’arrêter de penser à lui, que je voulais être toujours près de lui.

Une fois arrivé à la station d’Harajuku, je me dépêchai à prendre la direction du manga café, je ne courais pas, mais presque, et je faillis d’ailleurs me vautrer à plusieurs reprises, et quand j’arrivai au café, je jetai un coup d’œil à l’intérieur et vis Ryu partir vers les cuisines. Je soufflai et rentrai, je m’installai à une table libre, un peu à l’écart. L’autre serveur avait l’air occupé à une table avec des demoiselles, donc avec un peu de chance, il ne me verrait pas Ryu finirait par venir me servir.
Je me calai dans le dossier de la chaise, m’accoudai à la table et regarder vers l’extérieur. Bon, maintenant il ne me restait plus qu’à trouver une excuse pour justifier ma présence alors qu’il y avait bon nombre de manga café plus près de l’université ou de mon appartement.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mer 12 Déc - 22:31
  
    Je regardai fixement l’assiette que j’étais en train de laver depuis deux bonnes minutes, je m’étais un peu perdu dans mes pensés comme d’habitude quoi. Ce n’était pas nouveau que je me perde dans mes pensé j’essuyai l’assiette avant de la ranger avec les autres. Et je terminai finalement de faire la vaisselle après une quinzaine de minutes. Je retournai derrière le comptoir et c’est là que je le vis mon cœur s’accéléra un peu dans ma poitrine, je voulu aller le servir, mais mon gérant me retint, je soufflais alors que je voyais bien que l’autre était occupé avec les filles qui étaient arrivé un peu plutôt. J’en profitai alors pour faire un café avec un petit dessin sur le dessus comme j’avais l’habitude de faire à Shige quand il venait.

    -Tu sais ce qu’il prend avant même de lui avoir parlé… c’est vraiment ton client favoris.


    C’était le cas de le dire Shige était mon client favoris j’adorais le voir venir faire un tour à mon travail même si je travaillais je trouvais toujours un peu de temps pour lui. Je contournai le comptoir et me dirigeai vers sa table avec le café à la main. Je croisai le regard de l’autre serveur et je compris aussitôt qu’il avait fait exprès pour rester avec ses filles afin que je puisse servir Shige. Il faudrait que je pense à le remercier avant de partir, il finissait un peu plus tard que moi. Je posai la tasse devant Shige en souriant.

    -Salut je ne pensais pas te voir ici aujourd’hui, dis-je lentement.

    En fait j’étais même un peu surpris qu’il soit là… il y avait plein de manga café près de l’université et de l’appartement ou il restait avec son frère. Je jetais un œil vers le gérant pour voir s’il me regardait, je savais qu’il détestait me voir parlé avec mes clients enfin pas tous mes clients, mais surtout Shige parce que avec Shige je finissais par oublié les autres clients et ne finir qu’a parler avec lui. Des fois je me demandais pourquoi j’avais encore mon boulot justement à cause de mon comportement. Apparemment j’étais plus joyeux quand Shige était dans les parages et ce n’étais pas faux.

    -Et que fais-tu aussi loin de chez toi. Tu joue au chat égaré?

    Je me mis à rire doucement et m’excusai avant de m’éloigner j’avais vue le gérant me faire signe et j’allais à une table qui venait de se remplir d’étudiant. C’était un peu l’heure ou les étudiants et les lycéens arrivaient dans le manga café encore heureux que je termine bientôt. Je pris leur commande allai derrière le comptoir leur préparer leur consommation avec le sourire aux lèvres et en jetant des regards vers Shigeaki. J’étais pire qu’une adolescente et je me demandais même comment c’était possible qu’il ne ce soit pas rendu compte de la façon dont je le regardai.

    Je retournai servir la bande d’étudiant pour ensuite retourné vers Shige en regardant l’heure sur l’horloge je terminais dans vraiment pas longtemps maintenant. Je me permettais même de m’installer sur une chaise. Et je vis celui qui prenait le relais entrer mon sourire s’agrandis j’allais avoir la paix maintenant.

    -Alors qu’est-ce qui t’amène?

    Je posai le plateau sur la table devant moi avant de regardé Shige dans les yeux quelques instant et je détournais ensuite la tête. J’étais intimidé par lui comme au début de notre relation. Shige m’avait toujours intimidé un peu et je n’arrivai pas vraiment à l’expliquer. Mais des fois il n’y a pas de raison particulière.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Jeu 13 Déc - 17:09
  
J’attendais. Heureusement que j’étais patient. Et surtout heureusement que ce que j’attendais était important, sinon je serais probablement déjà parti. Ceci dit, ça me laissait le temps de penser à quoi dire à Ryu, et surtout de réussir à outrepasser mon envie de le voir pour enfin réussir à me concentrer sur quelque chose. C’était amusant, lorsque j’étais en cours, je n’avais aucun problème pour me concentrer, mais lorsque je quittais l’établissement, il suffisait que je pense une seconde à Ryu pour qu’elle se transforme en heures…
Je finis par prendre le menu qui était posé sur la table pour lire ce qu’il y avait écrit dedans, sauf que je venais souvent ici, et qu’ils ne changeaient pas vraiment leur menu alors je serais probablement capable de citer de tête les trois-quarts du menu, si ce n’était pas plus. Et puis en plus je prenais toujours la même chose, alors.

Je relevai finalement les yeux vers le comptoir et y vis Ryu, il ne tarda pas à venir vers moi, une tasse à la main, et lorsqu’il la posa sur la table, je vis qu’il se souvenait encore de ce que je prenais.

- Salut je ne pensais pas te voir ici aujourd’hui.

Je lui rendis son sourire. Je comprenais qu’il n’ait pas pensé me voir étant donné que moi-même, tout juste une heure avant, je ne pensais même pas venir ici. Mais comme d’habitude, il ne m’avait fallu penser qu’une seule seconde à Ryu pour que j’aie envie de le voir, et que je me décide à faire le chemin jusqu’à Harajuku pour réussir à arriver juste avant qu’il finisse son service, comme ça je ne serais pas tenter de rester des heures assis rien que pour pouvoir discuter avec lui - ce qui aurait l’air louche - simplement parce qu’il m’est difficile de le quitter.

- Et que fais-tu aussi loin de chez toi ? Tu joues au chat égaré ?

Il rit mais s’éloigna avant que je puisse lui répondre. Tant mieux en un sens, parce que je n’aurais pas réussi à lui répondre. Non pas que je n’avais pas trouvé d’excuse, mais juste parce que ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas vu, que je n’avais pas entendu sa voix, et mon cœur devait se remettre du choc.
Je le suivis des yeux jusqu’à ce qu’il aille à une table d’étudiant, puis je baissai les yeux sur mon café, et le dessin qu’il avait fait sur la mousse. Je ne pus m’empêcher de sourire, il faisait toujours ce genre de chose… et il était doué en plus. Moi j’étais déjà une bille en dessin sur papier, alors là…

Je commençai à boire mon café, lentement, juste pour attendre Ryu, et m’empêcher de le suivre des yeux. C’était étrange, je me sentais tellement attiré par lui… ce n’était pas que physique, il y avait vraiment quelque chose qui me liait à lui, je le sentais, et j’avais beau me triturer les méninges pour me souvenir de lui avant mon opération, c’était toujours totalement vide. J’aurais pu venir au monde il y a un an et demi, ça aurait été pareil.

Je me retins de soupirer en voyant Ryu revenir vers moi, il s’installa même sur la chaise à côté de moi, souriant toujours. J’aimais le voir sourire. Et j’en profitais car il ne lui était pas difficile de perdre ce sourire, je m’en rendais de plus en plus compte à chaque fois qu’on se voyait, parfois un mot de ma part suffisait, et je ne comprenais pas pourquoi. Des fois je me disais que ce serait peut-être mieux pour lui que je ne m’entête pas, surtout quand il m’évitait délibérément sans même faire comme si de rien n’était… mais j’étais tellement égoïste…

- Alors qu’est-ce qui t’amène ?

Il posa son plateau et plongea son regard dans le mien, si bien que ma réponse resta en suspens, je l’oubliai même, jusqu’à ce qu’il détourne la tête… trop vite à mon goût en fait. Je souris et repris ma tasse pour boire une gorgée, je ne voulais pas que ma voix déraille quand je lui parlerais.

- Eh bien je… un ami avait un truc à faire dans le coin, du coup je l’ai accompagné, et comme je n’étais pas loin, je me suis dit que je pouvais passer te voir.

C’était difficile de ne pas lui dire simplement que j’avais envie de passer un moment avec lui, mais je ne savais jamais comment il allait réagir à ce que je disais, en particulier quand je lui parlais de ce que je ressentais, mes envies de le voir, de lui parler, juste d’être près de lui. Bon, je n’étais jamais aussi direct que lui, mais je n’avais toujours pas le courage d’être sincère alors que j’étais certain de me faire rejeter, je préférais profiter encore un peu de sa présence.
Mon regard survola les tables, l’air de rien, puis je le regardai de nouveau.

- Je pensais pas que ce café était aussi populaire, surtout en semaine… et je réalise qu’il y a beaucoup plus d’étudiants et de collégiens aussi sérieux que moi que je le pensais.

Je ris en rebaissant les yeux. Quand je pensais à mes « amis » qui étaient aussitôt rentrés chez eux pour bosser leurs cours, je me demandais où ils trouvaient l’envie de continuer à bosser alors que - même si je n’étais pas venu voir Kazuya - je n’aurais pas ouvert un bouquin avant des heures.




_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Sam 15 Déc - 5:23
  
    Je jetais un regard vers le comptoir pour voir si le gérant n’aurait pas dans l’idée de me dire de me bougé, mais comme celui qui prenait la relève était arrivé j’espérais qu’il éviterait de faire appelle à moi. Je reposai mon regard sur Shige alors qu’il était en train de boire une gorgé de café et j’attendais patiemment sa réponse en espérant entendre quelque chose qui était quasi impossible.

    - Eh bien je… un ami avait un truc à faire dans le coin, du coup je l’ai accompagné, et comme je n’étais pas loin, je me suis dit que je pouvais passer te voir.

    Je retenais de justesse un « Ah… » déçu de sortir de ma bouche autant dire tout de suite que j’aurais aimé qu’il me dise « je suis venu parce que j’avais envie de te voir »… mais non il était ici parce que un ami à lui avait eu a faire à Harajuku. Est-ce que je devais remercier cet ami pour m’avoir amené malgré tout celui que j’aimais ici?
    Surtout sa faisait un moment qu’on c’était pas vue et j’étais un peu le responsable… ou pas… j’en savais trop rien, mais j’avais souvent voulu l’appeler et je l’avais pas fais, j’avais peur qu’il me dise qu’il n’avait pas envie de me voir.
    Je me mordis la lèvre et détournai la tête je soupirai silencieusement pour ne pas attiré son attention.

    - Je pensais pas que ce café était aussi populaire, surtout en semaine… et je réalise qu’il y a beaucoup plus d’étudiants et de collégiens aussi sérieux que moi que je le pensais.

    Il rit alors que je reposai mon regard sur lui et ensuite sur les clients moi-même j’étais parfois surpris de voir qu’il y avait autant de collégiens et étudiants qui venait ici en semaine, mais certains venait ici pour bossé dans leur bouquin un peu pour ensuite lire quelques mangas ou sinon c’était des jeunes qui pour l’instant ce fichait de leur étude et n’avait pas envie d’étudier. N’avais-je pas connu sa moi-même bon même si ce n’était pas dans les mêmes circonstances.

    -Kinoshita-kun tu n’as pas terminé ton service…
    -J’avais crue qu’il m’avait oublié et apparemment non. Excuse-moi, je reviens…

    Je me levai, pris le plateau pour retourné au comptoir, mais bizarrement le fait qu’on m’est interpeller ne me dérangeais pas plus que ça. Je ne savais pas quoi dire à Shige j’étais un peu vexé parce qu’il n’était pas ici pour moi, mais pour un « ami »… oui sa m’en prenait peu pour me vexé dans la vie enfin surtout quand sa concernait Shige. J’étais fragile quand il était près de moi et sa je devais bien l’avoué.
    En passant près du gérant il me fit remarquer que je ne souriais plu et je l’ignorais tout simplement, je me doutais bien que j’avais perdu mon sourire.

    -Il n’y a que ce client qui arrive à te faire sourire, mais aussi à te faire perde aussitôt ton sourire.

    Je haussai tout simplement les épaules ne voulant pas abordé le sujet avec lui et j’allais ensuite ranger quelques mangas qui traînais par si et là. Il me restait que quelques minutes encore et je serais libre enfin. Toute fois mon cher gérant décida de me laisser partir plutôt, j’allais dans le vestiaire pour retirer le tablier que je portais et pris mon manteau et je retournais dans la salle, je me fis un bubble tea avant d’aller rejoindre une nouvelle fois Shige. Je m’installai sur la chaise à côté de lui.

    -J’ai enfin terminé yatta!

    La journée avait été longue et pénible dès que je mettais mis à pensé à celui que j’aimais le temps était devenue super long et pénible. Dès que je pensais à lui j’avais qu’une seule envie c’était de le voir et comme je me retenais à chaque fois pour aller le voir ou espérait qu’il vienne ici c’était interminable. Maintenant qu’il était là je n’étais pas aussi heureux que je l’aurais pensé… j’étais vraiment difficile comme mec n’empêche. Je pris une gorgée de ma boisson avant de regarder Shige en souriant. Je ne voulais pas qu’il remarque je n’étais plu aussi souriant.

    -Et tu dois rejoindre ton ami pour rentrer chez toi?

    Je n’avais pas pu m’empêcher de lui poser cette question. Je devais l’avouer j’étais jaloux… de quel droit pouvais-je l’être alors qu’il ne se souvenait pas de moi. Ah j’avais vraiment le don de me pourrir le moral moi-même. Je pris la paille entre mes lèvres pour boire encore.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Sam 15 Déc - 23:20
  
Je n’aimais pas me donner de faux espoirs, alors c’est pour préserver on cœur trop fragile que je m’empêchai de penser que Ryu avait l’air moins enthousiaste tout à coup. Avait-il espéré une autre réponse de ma part ? Cette même réponse que je m’étais empêché de donner de peur de lui faire de la peine ? Je lui avais menti, certes, mais j’avais fait ça pour lui, et me dire à présent que la vérité aurait pu lui faire plaisir c’était… non, je ne devais pas prendre mes désirs pour des réalités juste parce que j’étais amoureux de lui, ça ne m’aiderait en rien à accepter son refus quand je lui ferai part de mes sentiments.

- Kinoshita-kun tu n’as pas terminé ton service…
- J’avais cru qu’il m’avait oublié et apparemment non. Excuse-moi, je reviens…


Je le regardai se lever et aller au comptoir, me mordis la lèvre pour ne pas trop montrer que ça m’embêtait qu’il reparte. Je soupirai et me calai contre le dossier en rebaissant les yeux. L’atmosphère avait changé, quelque chose n’allait pas, et je dois avouer que c’était souvent comme ça entre Ryu et moi. Même si je me plaisais à me souvenir principalement des bons moments que nous passions ensembles, et ils étaient nombreux, il y avait également beaucoup de moments où la tension qui planait était pesante… ça arrivait surtout quand nous étions avec Yuuki, mais cela arrivait aussi régulièrement lorsque nous étions tous les deux. Quelque chose devait le perturber, je devais faire des choses qui le blessaient et je ne m’en rendais pas compte alors qu’il était la personne la plus importante pour moi, quand bien même ce n’était pas réciproque, et ça me faisait mal. J’aurais voulu être une personne qui sait le faire sourire, pas qui lui retire ce sourire…

Je terminai de boire mon café pendant qu’il terminait son boulot. Je réfléchissais… encore, oui, je réfléchissais, à croire que je ne savais faire que ça, et ce n’était peut-être pas le mieux. Mais Ryu finit par me faire sortir de mes pensées en revenant s’installer avec moi, un verre à la main.

- J’ai enfin terminé yatta !

Je souris, j’allais pouvoir l’avoir pour moi tout seul à présent… en espérant que je ne dise pas d’autres choses qui le blesseront… le plus simple était probablement que je cesse de mentir, la vérité était plus facile à dire, et surtout à assumer. J’étais quelqu’un d’honnête, j’assumais tout ce que je disais du moment que c’était la vérité… et puis, si je le blessais en lui mentant alors que c’était ce que je voulais éviter, mieux valait que je m’en tienne au vrai.

Ryu se tourna de nouveau vers moi, en souriant de nouveau.

- Et tu dois rejoindre ton ami pour rentrer chez toi ?

Je haussai doucement les sourcils puis secouai la tête. Comme si j’aurais pu couper court à un moment que je passais avec lui ! Et même si j’étais réellement venu avec un ami, je l’aurais sans doute planté là pour rester plus longtemps avec Ryu.

- On s’est séparés avant que je vienne ici, quoique ça ne m’aurait pas empêché de passer te voir.

Je souris à mon tour. Bon, dire la vérité tout en entretenant un mensonge que je ne pouvais pas effacer, c’était un peu difficile, mais bon je devais faire comprendre à Ryu que je n’étais pas venu ici par dépit, et que même si j’étais venu avec un ami, c’était avec lui que j’avais envie d’être à présent.

- On pourrait rentrer ensemble, vu que tu as terminé ton service. E-enfin, si tu veux, bien sûr, tu as peut-être mieux à faire que de passer du temps avec moi.

Je ris pour cacher ma nervosité. Il avait travaillé toute la journée, il avait peut-être envie d’être tranquille à présent, que nous soyons amis ne changeait rien au fait qu’il n’appréciait pas toujours ma compagnie, alors il n’avait peut-être pas envie de rester plus longtemps avec moi que le temps d’un verre autour d’une table dans le café où il travaillait.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Dim 16 Déc - 21:31
  
    Je regardai toujours Shige et je le vis hausser les sourcils et secoué doucement la tête. Mon cœur se mit à battre dans ma poitrine. J’appréhendais maintenant sa réponse est-ce que j’allais entendre les mots que j’espérais ou non? Je souhaitais au fond de moi-même qu’il dise non qu’il allait rester avec moi. Je savais que je risquais d’être blessé s’il ne me disait pas ça. Je mordillai nerveusement ma paille en attendant qu’il parle.

    - On s’est séparés avant que je vienne ici, quoique ça ne m’aurait pas empêché de passer te voir.

    Un petit sourire prit naissance sur mes lèvres. Alors il voulait vraiment me voir? Enfin c’est ce que j’en comprenais. J’étais content de l’entendre me dire que peut importe avec qui il avait été il serait venu me voir. Mon cœur battait doucement dans ma poitrine et ma bonne humeur de tout à l’heure était revenue aussitôt. Il n’y avait que Shige pour me rendre comme ça. C’était particulier quand même.

    - On pourrait rentrer ensemble, vu que tu as terminé ton service. E-enfin, si tu veux, bien sûr, tu as peut-être mieux à faire que de passer du temps avec moi.

    Je levai la tête pour le regardé surpris par ce qu’il venait de dire. Il voulait qu’on rentre ensemble? C’était sérieux? Mon cœur c’était accélérer quelque peu dans ma poitrine alors que j’entendais Shige rire. Est-ce que j’avais mieux à faire? Bien sur que non comment pouvait-il pensé que je pouvais avoir mieux à faire que passé du temps avec lui? Je n’espérais que cela qu’on passe du temps ensemble moi et lui. Des fois je trouvais sa vraiment long avant qu’on passe un moment ensemble.

    Je laissais le temps à mon cœur de se remettre de ce qu’il venait de dire. Aussi banale pouvait être ses paroles moi elles me touchaient réellement et me faisait vraiment plaisir.

    -Sa me ferait vraiment plaisir qu’on rentre ensemble, soufflai-je.

    Me rendant compte de comment je venais de formulé ma phrase je me sentis rougir et je détournai la tête. N’était-ce pas un peu trop « vraiment plaisir »? Sa faisait un peu « j’attendais juste que tu me le propose » non? Pour qui allait-il me prendre maintenant… je soufflais doucement décidément dès que Shige était dans les parages je perdais mes moyens dans tout les sens du terme. Et des fois je crois que si je ne me retenais pas je me rapprocherai un peu plus de lui pour qu’il me prenne dans ses bras. Mais si je ne le faisais pas c’est que j’avais peur qu’il me repousse.

    -Enfin ce que je veux dire c’est que oui je veux bien faire le chemin avec toi… je n’ai rien à faire de toute façon… et le soir je n’aime pas rentrer seul.

    C’était vrai depuis qu’Akira était mort même si je savais que sa se passait assez tard les agressions de ce type j’étais rendu anxieux quand il faisait noire et que je devais rentrer seul je n’aimais vraiment pas du tout ça. Et rentrer avec Shige serait vraiment plus agréable et beaucoup plus sécuritaire. Car oui avec lui je me sentais vraiment en sécurité et il n’y avait que lui pour me faire sentir en sécurité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Lun 17 Déc - 0:48
  
Bizarrement, le fait qu’il prenne son temps pour me répondre ne me rendait que plus nerveux… on pourrait penser que je préférais qu’il ne réponde pas tout de suite parce que je n’avais pas particulièrement envie de me faire rabrouer, mais au final j’étais toujours tellement plein d’incertitude lorsque j’étais avec lui, qu’au bout du compte ça devenait épuisant. Oh bien sûr, il ne tenait qu’à moi de mettre les choses au clair mais… non.

- Ça me ferait vraiment plaisir qu’on rentre ensemble, souffla-t-il.

Je haussai les sourcils et il détourna la tête en rougissant. Je me mordis la lèvre, en même temps qu’un sourire se glissait sur mes lèvres. Ryu était souvent vague dans ses paroles, mais cette fois c’était tellement sincère. Ça lui faisait plaisir que l’on rentre ensemble ? Alors, peut-être m’appréciait-il vraiment en fin de compte ? Même si j’étais probablement très différent du Shigeaki qu’il avait connu avant que je ne devienne amnésique… peut-être qu’il considérait ce nouveau « moi » comme un ami également.

- Enfin ce que je veux dire c’est que oui je veux bien faire le chemin avec toi… je n’ai rien à faire de toute façon… et le soir je n’aime pas rentrer seul.

Mon sourire s’agrandit, il avait peut-être essayé de tempérer ce qu’il avait dit, mais ça ne me faisait pas moins plaisir qu’il accepte que l’on rentre ensemble. Cela dit je comprenais qu’il n’aime pas trop rentrer seul le soir, et maintenant que j’y pensais, je ne trouvais pas cela très rassurant de savoir qu’il faisait le chemin tout seul après son boulot pour rentrer chez lui. Je n’y avais jamais vraiment réfléchi, mais après ce qui était arrivé à Akira, même si ce n’était pas encore l’heure où les agressions se produisaient je n’aimais pas savoir Ryu seul.

- Alors je te raccompagne ce soir, lui dis-je en souriant. Comme ça, il ne t’arrivera rien.

Parce que le premier qui oserait toucher Ryu, que ce soit - ou non - en ma présence, n’en réchapperait pas, quand bien même ce serait un type que tout le monde craignait, ça ne m’empêcherait pas de lui faire payer.
Je rebaissai les yeux sur ma tasse vide une seconde, réfléchissant à ce que je pouvais me permettre de lui dire, de lui demander, sans risquer qu’il se braque ou me réponde que ça ne me regardait pas.

- Hm… dis-moi, tu rentres seul tous les soirs ? Il n’y a jamais quelqu’un pour… te raccompagner ? Tu pourrais prendre un taxi, ce serait plus sûr, non ?

Je relevai les yeux vers lui, tant pis si, au travers de mes paroles, mon inquiétude transparaissait, ce n’était pas très grave, de toute manière nous avions tous été touché par ce qui était arrivé… et il serait surprenant que l’un de nous n’en garde pas de séquelle… qu’elle soit plus ou moins marqué… le choc avait été tellement brusque. Enfin, je savais que Yuuki avait fait la même leçon à Syd pour qu’elle ne soit pas seule dehors à la nuit tombée… mais ça m’aurait étonné qu’il ait parlé à Ryu également, ils n’étaient pas très proches tous les deux, même si ça m’embêtait.

- Désolé, je me mêle peut-être de ce qui me regarde pas, mais j’ai l’impression d’avoir toujours été de nature à m’inquiéter pour les autres, alors c’est plus fort que moi.

Je souris de nouveau. Si même mon amnésie n’avait pas pu changer ça, alors rien ne saurait m’empêcher de m’inquiéter pour mes amis je suppose, c’était trop profondément gravé en moi. Ce serait bien qu’un jour je comprenne pourquoi… enfin bon.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mar 18 Déc - 0:00
  
    Mais maintenant que j’avais mentionné cela je le regrettais un peu j’avais un peu peur de plomber l’ambiance. Shige était proche de Yuuki après tout et il devait ressentir la douleur de son meilleur ami… j’espérais juste ne pas avoir mal fait. J’avais rarement mentionné à qui que ce soit que je rentrais seul le soir de peur de me faire faire la moral, Yuuki même si je le détestais serait sans doute le premier à me faire la moral malgré nos différent.

    - Alors je te raccompagne ce soir, dit-il en souriant. Comme ça, il ne t’arrivera rien.

    Un sourire pris naissance sur mes lèvres avec Shige à mes côtés, je savais qu’il ne m’arriverait rien. Il me protègerait quoi qu’il arrive. Et je pense que j’en ferais autant pour lui de toute façon. Ce n’était plus un secret pour personne, mais s’il lui arrivait quelque chose de grave je ne m’en remettrais pas.
    Je donnerais ma vie pour sauver Shige s’il le fallait quand on dit que l’amour peut faire faire n’importe quoi c’était ça. J’étais fou amoureux de lui et déjà que je ne puisse pas lui dire était une véritable torture mentale. Un silence c’était installer entre nous.

    - Hm… dis-moi, tu rentres seul tous les soirs ? Il n’y a jamais quelqu’un pour… te raccompagner ? Tu pourrais prendre un taxi, ce serait plus sûr, non ?

    Je regardai Shige surpris par sa question… on s’inquiétait rarement pour moi… enfin la seul personne qui s’inquiétait pour moi et qui me le disait directement était l’homme que ma famille avait embauché et qui s’occupait encore de moi malgré mon âge. Depuis ma dernière tentative de suicide qui remontait déjà à assez longtemps c’était pire.
    On m’avait souvent dit de ne pas rentrer seul, mais je n’avais pas envie d’attendre quelqu’un termine pour qu’il me raccompagne. Même si après la mort d’Akira Yuuki m’avait dit de faire attention, je ne faisais qu’a ma tête encore une fois comme d’habitude.
    J’aimais le danger ou au fond j’espérais que s’il m’arrive quelque chose Shige débarquerait comme par magie pour venir à mon aide.

    - Désolé, je me mêle peut-être de ce qui me regarde pas, mais j’ai l’impression d’avoir toujours été de nature à m’inquiéter pour les autres, alors c’est plus fort que moi.

    Je le vis sourire une nouvelle fois et je souris à mon tour. Je secouais doucement la tête il ne se mêlait de rien du tout. Sa nature de s’inquiéter pour les autres… si sa n’avait pas été de cela je crois que Shige et moi on ne ce serait jamais vraiment parlé. C’était bien à cause de « je veux sauver le monde » que je l’avais rencontré et je me remémorais souvent ce moment exacte dans ma tête. Des fois je me disais qu’en lui racontant il se souviendrait peut-être, mais je n’osais pas.

    -Je rentre seul parce que personne ne termine en même temps que moi et le taxi je le prends… mais je n’aime pas qu’il me conduise jusqu’au manoir… je fais donc le reste a pied.


    Je n’aimais pas les regards que les chauffeurs m’avaient lancés quand je leur demandais de m’arrêter directement chez moi. Je n’aimais pas qu’on me juge à cause de l’endroit ou je vivais des fois je me demandais sérieusement pourquoi je restais la c’était sans doute à cause de tout ses souvenirs que j’y avais avec mes parents et que si je partais il ne serait plus la. Mais aussi parce que c’était beaucoup moins compliquer pour mes animaux là j’y avais droit en appartement je n’y aurais sûrement pas droit.

    -Et si tu t’inquiète vraiment je pourrais te donné mon horaire comme ça tu saurais quand je finis tard et tu pourrais venir me rejoindre, dis-je en riant. Je blague…

    J’étais beaucoup trop directe ce qui n’était pas bien du tout. Je terminais de boire mon verre et le posai sur la table devant moi pour regarder mon ami dans les yeux un court instant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mer 19 Déc - 1:16
  
Alors que je me demandais sincèrement s’il y avait un risque qu’il me renvoie sur les roses parce qu’il n’avait pas envie que je me mêle de sa vie, il secoua la tête en souriant, cela me rassura, et mon sourire s’épanouit un peu plus sincèrement. Sans doute devrais-je finir par apprendre à me faire confiance lorsque j’étais avec Ryu, je tenais tellement à lui que je craignais qu’à la moindre erreur de ma part, il coupe les ponts avec moi. C’est en partie cela qui m’avait fait réaliser que je l’aimais sincèrement, ça et mon envie constante d’être lié à lui, de savoir ce qu’il faisait à l’instant même où j’y pensais. J’allais devenir un stalker probablement avec des idées pareilles.

- Je rentre seul parce que personne ne termine en même temps que moi et le taxi je le prends… mais je n’aime pas qu’il me conduise jusqu’au manoir… je fais donc le reste à pieds.

Je hochai lentement la tête, compréhensif. C’est vrai que son manoir était assez impressionnant… quoique par rapport à la maison où vivaient mes parents, c’était raisonnable. Mais Ryu était quelqu’un de discret et il se souciait beaucoup de ce que les gens pensaient de lui, je ne comprenais pas pourquoi… ni en quoi le regard de gens pouvait-il être désagréable pour lui, il était jeune, beau, riche, amusant, sensible… le genre de personne que l’on veut dans son cercle d’amis quoi.

Ceci dit, que ce genre de crainte le pousse à ne pas penser à sa sécurité, cela m’enrageait quelque peu, et je serrai les mâchoires pour ne pas lui dire directement ce que j’en pensais. Là, pour le coup, il se braquerait, c’était une certitude.

- Et si tu t’inquiètes vraiment je pourrais te donner mon horaire comme ça tu saurais quand je finis tard et tu pourrais venir me rejoindre, dit-il en riant. Je blague…

Alors ça, si je n’y avais pas pensé cent fois, c’est que c’était mille. Jamais je n’avais osé lui demander à quelle heure il finissait, là je le savais parce que nous avions plusieurs amis en commun donc indirectement j’arrivais à savoir. Le raccompagner tous les soirs, je ne demandais que ça, et je me fichais même si cela devait me faire louper un ou deux cours, il me suffirait de prendre les notes de quelqu’un pour rattraper mon retard.

- Ne rigole pas avec ta sécurité, répondis-je doucement. Si tu veux vraiment que je vienne le soir pour te raccompagner, je peux le faire, ça ne me dérange pas.

Bien au contraire. Ça nous ferait d’autant plus de temps à passer ensemble, je ne pourrais rien demander de plus. Heureusement, il ne travaillait pas de nuit et ne rentrait pas à 2h ou 3h du matin - comme Hitoshi pour qui je m’inquiétais en permanence mais qui refusait avec entêtement que j’aille le chercher -, sinon il n’aurait même pas à donner son avis, je le raccompagnerais quoiqu’il m’en coute. Non, je ne supportais décidément pas l’idée qu’il puisse être en danger.

- Et puis, tu l’as dit, cela m’inquièterait moins si je ne te savais pas seul sur le chemin du retour après la tombée de la nuit.

Sans compter qu’il n’y avait que deux jours où je finissais tard à l’université, donc ce ne serait pas si grave que ça, ça ne me ferait rater que deux ou trois heures dans la semaine… et puis j’étais bon élève, s’il devait y avoir un avantage à ça, c’était bien que je puisse sécher les cours quand je voulais, non ? Bordel, moins sérieux que moi tu meurs…

- Si tu as terminé, on peut y aller peut-être. Il n’est pas très tard encore mais… ne tentons pas le diable, et puis il va commencer à faire froid.

Je souris et sortis des pièces de ma poche pour payer mon café.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Mer 19 Déc - 3:03
  
    J’espérai qu’il ne prenne pas mes paroles au pied de la lettre ou peut-être que au fond si je l’avais dis c’est que j’aimerai bien le voir à tous les soirs. Et avec lui sa me dérangerait pas de rentrer chez moi. Mais il avait l’université ses cours étaient beaucoup plus important que moi. Enfin je trouvais important qu’il aille à ses cours. Je jetai un œil au comptoir pour voir le gérant me faire un sourire lourd de sens, il n’était pas dupe ce type et savait parfaitement ce que je ressentais pour Shige…

    - Ne rigole pas avec ta sécurité, répondit-il doucement. Si tu veux vraiment que je vienne le soir pour te raccompagner, je peux le faire, ça ne me dérange pas.

    Je tournais aussitôt la tête vers Shige un peu surpris par sa réponse mon cœur s’activa encore une fois dans ma poitrine. Ce que j’avais espérer qu’il me dise… il me le disait vraiment. Bon une chance que je ne travaillais pas la nuit la sans doute j’aurais refusé qu’il me raccompagne, je ne voulais pas nuire à ses études et ni le déranger. Mais si me raccompagner ne l’ennuyais pas peut-être est-ce que je devrais lui dire je t’attendrais à chaque soir. J’avais un peu peur qu’en faisant ça je sois déçu… un jour il oubliera de venir me chercher et je devrais marcher seul… pourquoi était-je si pessimiste?

    - Et puis, tu l’as dit, cela m’inquièterait moins si je ne te savais pas seul sur le chemin du retour après la tombée de la nuit.

    Je laissai un petit sourire se poser sur mes lèvre même moi je serais vraiment moins anxieux en ayant quelqu’un qui pourrait m’accompagner. Mais qu’il me dise directement « m’inquièterait moins si je ne te savais pas seul » ne fit que faire battre mon cœur beaucoup plus rapidement. Shige se faisait du souci pour moi. Peut-être que je comptais beaucoup plus que je ne le pensais pour lui? J’avais peur de me faire de faux espoir… mais il fallait que je voie les choses de façon positive.
    Et est-ce qu’un jour j’aurais le courage de lui demander ce que je représentai pour lui? Sans doute que non malheureusement…

    - Si tu as terminé, on peut y aller peut-être. Il n’est pas très tard encore mais… ne tentons pas le diable, et puis il va commencer à faire froid.

    Je hochai doucement la tête en voyant mettre de l’argent sur la table je l’arrêtais dans son geste en insistant sur le fait que j’allais payer son café que c’est moi qui l’invitait. J’allai donc porter mon verre et la tasse de café au comptoir et je payai le café de Shige… enfin voulu le payer, mais le gérant refusa en disant que c’était un cadeau de la maison. Finalement il n’était pas seulement chiant ce type, il avait un bon côté quand il voulait vraiment. Je retournais donc rejoindre Shige et le poussai à l’extérieur du manga café une fois à l’extérieur je pris une grande bouffé d’air.

    Je tournai la tête vers Shige et marchai tranquillement en regardant quelque fois devant moi pour ne rien me prendre en pleine figure ou trébucher.

    -Je voudrais bien si cela ne te gêne pas et ne nuit pas à tes cours bien entendu que tu me raccompagne le soir, commençai-je. Je te donnerais mon horaire.

    Je voulais vraiment que ce soit lui qui me raccompagne n’importe qui d’autre me l’aurait proposé j’aurais refusé et sa je le savais parfaitement. Même si c’était ma sécurité qui était en jeux, je ne voulais pas n’importe qui pour me protéger… et de toute façon je n’avais pas confiance en grand monde. Shige avait ma totale confiance depuis maintenant trois ans… enfin depuis que nous avions commencé à sortir ensemble à la plage. Je glissai mes mains dans les poches de mon manteau c’est vrai qu’il ne faisait pas trop chaud.

    -Mais si je me rends comptes que me raccompagner nuit à tes études je te demanderai de ne plus me raccompagné, rajoutai-je.

    Pourquoi je lui disais ça alors qu’au fond je voulais qu’il me raccompagne tout le temps. Je voulais jouer au dur, mais j’étais faible en réalité.

    -Sinon merci…

    Il fallait que je lui dise merci… merci parce qu’il me raccompagnait maintenant, mais aussi parce qu’il était venu me voir au manga café. Il avait pensé à venir me voir alors que je n’espérais que ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Ven 21 Déc - 0:58
  
Alors que je sortais de quoi régler l’addition, Ryu m’arrêta dans mon geste et se leva. Il prit ma tasse et son verre et retourna au comptoir sans même me laisser le temps de protester, je n’aimais pas qu’on paie pour moi… d’accord, il n’était pas plus dans le besoin que moi, mais quand même, c’était… je ne sais pas trop, ça me gênait.
Je me levai finalement pour remettre mon manteau et lorsque Ryu revint vers moi, il m’entraina aussitôt à l’extérieur de l’établissement. On commença à marcher silencieusement l’un à côté de l’autre, puis il reprit notre conversation où on l’avait laissée.

- Je voudrais bien si cela ne te gêne pas et ne nuit pas à tes cours bien entendu que tu me raccompagnes le soir, commença-t-il. Je te donnerai mon horaire.

Je souris en le regardant, amusé. Je n’aimais pas me vanter, mais j’avais envie de lui dire qu’il n’avait pas à s’inquiéter, que même si je ratais quelques cours pour le raccompagner, je réussirai probablement à garder ma moyenne au-dessus de celle des autres sans travailler beaucoup plus que ce qu’il fallait pour rattraper mes cours.

- Mais si je me rends comptes que me raccompagner nuit à tes études, je te demanderai de ne plus me raccompagner.

Je haussai les sourcils. Il prenait vraiment ça au sérieux, et s’inquiétait de mes études… même Yuuki ne se préoccupait pas autant de mes études, et ça le faisait toujours rire quand je lui racontais comment j’arrivais à clouer le bec à ceux qui se prennent pour les têtes de classe. Mais c’est comme si c’était nouveau… pas comme si c’était habituel que j’en sache plus que les autres… enfin…

- Sinon merci…

Je secouai la tête. Il n’y avait franchement pas de quoi me remercier, ni pour ça, ni pour quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. Ma plus belle récompense était de pouvoir passer du temps avec lui.

- Je n’ai rien fait qui mérite que tu me remercies, soufflai-je. Et… on est entre amis, c’est normal de se rendre service, non ?

Je me mordis la coin de la lèvre en regardant de nouveau devant moi, je n’aurais pas pensé qu’une phrase aussi banale puisse être aussi douloureuse à dire. On était « amis »… c’était déjà beaucoup, j’étais heureux de pouvoir me compter parmi ses amis, mais… je désirais tellement plus, sa gentillesse me faisait espérer tellement plus. J’aurais voulu trouver quelque chose à faire pour lui qui lui prouverait qu’il était particulier pour moi. Qu’il était unique. Le seul à faire chavirer mon cœur comme il le faisait.

- Et t’en fais pas, mes notes ne baisseront pas d’un iota… continuer à te raccompagner tous les soirs sera une motivation suffisante pour me faire travailler un peu plus.

« Suffisante » !? Le mot était faible. C’était la meilleure des motivations. Savoir que si mes notes baissent il refusera que je continue à venir le chercher… si à cause de ça il m’ôtait l’unique occasion que j’ai de le voir régulièrement et sans devoir chercher une excuse parce que j’ai peur de lui avouer ce que je ressens pour lui… il était hors de question que mes notes chutent.

On arriva finalement en haut des escaliers de la station de métro, on descendit. Une fois en bas, je vis le train arrêté sur le quai, j’attrapai la main de Ryu pour courir et monter dans le train, les portes se refermèrent juste derrière nous. Je soupirai doucement. Le train était bondé, comme toujours, mais c’était la première fois que ça ne me gênait pas, au contraire… c’était aussi la première fois que je me retrouvais aussi près de Ryu.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Dim 23 Déc - 20:58
  
    Il secoua la tête et à ce moment précis j’avais l’impression de revivre un déjà vue. Par le passé quand je remerciais Shige, il secouait toujours la tête et finissait toujours par me dire que je ne devais pas le remercier pour si peu ou quelque chose comme ça. Sa avait toujours été ainsi, mais je me sentais toujours obliger de le remercier même si c’était pour une chose insignifiante. Pour moi c’était beaucoup… moi qui avait toujours envie qu’il vienne me voir, qui espérait qu’il passerait au moins me voir un peu au café.

    - Je n’ai rien fait qui mérite que tu me remercies, souffla-t-il. Et… on est entre amis, c’est normal de se rendre service, non ?

    Je sentis mon cœur se serrer dans ma poitrine encore une fois « entre amis »… je savais que nous étions amis, mais j’avais encore du mal accepté que nous étions seulement amis. À chaque fois qu’il le précisait qu’il le redisait me faisais vraiment mal au cœur.
    Mais en même temps pourquoi est-ce que j’espérais tout le temps qu’il dise autre chose que nous sommes amis? Sa me blessait, mais j’étais coupable de croire qu’il y aurait plus entre lui et moi. Mon sourire avait encore disparu et la je ne sais pas si j’arriverais à le retrouver en sa présence. Le problème étant que je l’aimais beaucoup trop.
    Et sa finirait par me détruire sans doute si entre nous deux sa ne finissait pas par devenir plus… Je me retins de soupirer.

    - Et t’en fais pas, mes notes ne baisseront pas d’un iota… continuer à te raccompagner tous les soirs sera une motivation suffisante pour me faire travailler un peu plus.

    Je le regardais un peu surpris par ses paroles. Alors passer du temps avec moi le motiverait à travailler plus dans ses cours? Au fond de moi sa me faisais plaisir qu’il dise cela j’allais pouvoir passer plus de temps avec lui, j’allais sans doute souffrir à passer plus de temps avec lui et a espérer que quelque chose arrive… il fallait juste que j’arrive à me faire un mur pour me protéger, il fallait que je travaille là-dessus.

    On arriva finalement à la station de métro, une fois en bas des escaliers, Shige attrapa ma main mon cœur se mit à battre à tout rompre dans ma poitrine. Il se mit à courir en m’entraînant avec lui à fin qu’on ne rate pas le train. Je sentis les portes se fermer derrière moi, nous avions réussis à embarquer dans le train. Mon dos était appuyer contre la porte, il faut dire qu’à cette heure c’était bonder de gens et c’est la que je me rendis compte que Shige était vraiment très près de moi. Son corps touchait au mien. Je sentis le rouge me monter aux joues et je baissais la tête alors pour regarder la proximité de nos corps.

    -C’était juste une chance que t’a eu le réflexe de courir, soufflai-je.

    Je n’avais pas relevé la tête bien trop gêner… j’avais beau espérer que ça que ce genre de chose arrive maintenant que cela arrivait j’étais gêner ou du moins intimider encore par Shige. Mon cœur c’était emballer dans ma poitrine. Et il ne se calmerait sans doute pas tout de suite. J’avais souvent rêvé qu’on se retrouvait ainsi et maintenant que c’était bien réel c’était tout autre chose. Il fallait que je reprenne sur moi pour lui faire face ou seulement le regarder. Je soufflai doucement et levai les yeux vers lui en souriant doucement et tentais de me reculer un peu pour créer une petite distance entre nous à ce même moment le train s’arrêta les porte s’ouvrirent je partis vers l’arrière et je sentis le bras de Shige passer autour de ma taille et m’attiré vers lui.

    -Merci j’ai vraiment cru que j’allais tomber…

    J’avais ressentis un sentiment de peur en me sentant partir vers l’arrière et je me demandais vraiment ce qu’il se passait. Une chance que Shige était la, mais maintenant j’étais serrer tout contre son torse et au lieu de le repousser je restais la contre lui et posais même mon front contre son torse. Je me sentais tellement bien dans ses bras comme ça.

    -Je suis désolé…

    Je me reculais à peine et à contre cœur. J’aurais voulu resté contre lui ainsi, mais je sentais en plus le regard des gens. Mon arrêt étai pas le suivant, mais celui d’après. J’avais maintenant hâte de quitter le train.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Dim 23 Déc - 23:51
  
Mon cœur battait à une allure folle, si bien que je commençais à me demander s’il serait possible que Ryu le sente… mais à bien y penser, avec le bruit du train, les vibrations sur les rails, non, c’était malheureusement impossible. Quelque part, j’aurais aimé qu’il se rende compte à quel point cela me troublait d’être ainsi près de lui, à quel point cela m’enchantait… et combien j’aurais été heureux de lui avouer ce que j’avais sur le cœur s’il m’avait demandé de lui dire pourquoi mon cœur battait si vite. Mais c’était impossible… et idiot, car Ryu n’était pas le genre de personne à poser ce genre de question, il était trop réservé, et ça rendait mes aveux encore plus difficiles… j’attendais désespérément qu’il me tende une perche qui ne viendrait probablement jamais.
Sa voix me tira de mes pensées.

- C’était juste, une chance que t’aies eu le réflexe de courir, souffla-t-il.

Je le regardai mais il ne releva pas la tête, je souris. Oui il était réservé, et si j’aimais cette proximité, elle ne faisait visiblement pas l’unanimité… sans doute aurait-ce dû m’ôter tout espoir qu’il puisse accepter ce que j’éprouvais pour lui, mais j’étais un éternel optimiste sans doute, et je ne savais faire que m’accrocher à lui, encore et toujours.

Il releva finalement les yeux et un sourire timide s’empara de ses lèvres, comme je m’y étais attendu, il commença à s’écarter de moi, autant qu’il le pouvait, sauf qu’il choisie mal son moment, les portes s’ouvrirent derrière lui. Je passai vivement un bras autour de lui, mon autre main s’accrocha à une poignée et j’attirai Ryu contre mon torse pour l’empêcher de tomber. Les battements de mon cœur avaient redoublé d’ampleur, mais parce que j’avais eu peur pour lui cette fois, je soupirai.

- Merci j’ai vraiment cru que j’allais tomber…

Tu m’étonnes ! Moi aussi je l’avais cru, mais j’avais de bons réflexes, heureusement pour lui. Profitant néanmoins de la situation, je gardai mon bras autour de sa taille pour le serrer jalousement contre moi, mais cette fois, Ryu ne s’écarta pas et appuya son front contre mon torse. Je me mordis la lèvre et fermai les yeux, il avait eu l’air de ne pas vouloir être trop proche de moi pourtant… alors pourquoi maintenant ne s’éloignait-il pas ? Il était complexe, peut-être ne devais-je pas chercher d’explication à son comportement, et plutôt continuer de profiter.

- Je suis désolé…

Alors que je m’apprêtais à le serrer plus fort dans mes bras, y décelant là la perche que j’attendais finalement… il s’écarta de moi. Ce fut comme si mon cœur se faisait saigner à blanc, brusquement, et je détournai la tête pour ne pas qu’il s’aperçoive de ma douleur qui devait sans doute se lire sur mon visage. Je me mordis la lèvre une nouvelle fois, plus fort, et inspirai pour réussir à parler.

- Ce n’est rien… mauvais timing c’est tout…

Je fourrai dans ma poche ma main qui l’avait tenu contre moi. Étrangement, bien que ce soit la première fois que je ressentais une douleur aussi vive, elle ne me semblait que trop familière, ce qui ne m’aidait évidemment pas à la supporter. Je relevai les yeux vers le panneau des stations de métro, nous étions bientôt arrivés à présent, si je me souvenais bien.

- Tu ferais mieux de ne pas rester contre les portes…

Je me décalai pour qu’il puisse s’écarter de la porte sans se coller de nouveau à moi, et je n’avais pu le regarder qu’une seconde avant que la douleur me fasse détourner les yeux. Cette fois… même mon optimisme serait mis à l’épreuve contre une douleur aussi sournoise… j’étais un idiot, j’avais voulu croire que j’avais une chance alors que c’était faux, retomber dans la réalité était brutal…
J’avais l’impression de réagir comme une collégienne... je sentais également qu'il n'en faudrait pas beaucoup plus pour que les larmes me montent aux yeux. Était-ce parce que j’étais amnésique et que je ne savais pas comment gérer ça ? Quoi qu’il en soit… c’était pitoyable.

- On descend à la prochaine station, c’est ça ? demandai-je quand les portes se refermèrent.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Lun 24 Déc - 5:57
  
    Maintenant que je n’étais plus dans ses bras je ressentais de nouveau se vide que je sentais depuis maintenant des mois. Mon cœur me faisait mal et je n’avais qu’une seule envie retourner dans ses bras. Si je le faisais, il me prendrait pour un fou et ne comprendrais sans doute rien. S’il y avait pas eu tout se monde autour de nous, je serais sans doute resté dans ses bras, mais s’il n’y avait pas eu tout se monde sa ne serait pas arrivé non plus. Da ses bras je m’étais sentis revivre si court fut ce moment maintenant j’avais l’impression de tomber dans un gouffre.

    Shige avait détourner la tête sans doute était-il gêner par le fait que je sois rester ainsi coller contre lui.

    - Ce n’est rien… mauvais timing c’est tout…

    Sa main qui m’avait tenu contre lui avait disparu… j’étais déçu maintenant. Pourquoi n’étais-je pas rester contre lui? Pourquoi est-ce que le regard des autres m’inquiétait tellement? Pourquoi ne pouvais-je pas seulement vivre pour moi. Malgré le temps que nous avions été ensemble j’avais toujours eu des craintes face aux autres. C’est grâce à Shige que je trouvais le courage de nous afficher en publique… enfin surtout de ne pas penser à ce que les autres pensait de nous.

    - Tu ferais mieux de ne pas rester contre les portes…

    Je hochai à peine la tête alors qu’il s’écartait de moi… beaucoup trop à mon gout, je me retournai pour être dos à lui. Son regard ne restait plus sur moi maintenant. Qu’avais-je fais pour le mettre dans l’embarra?
    Toute fois je me reculai pour m’éloigner de la porte et en me reculant je me retrouvai de nouveau contre lui mon dos contre son torse. Mon cœur s’activa dans ma poitrine et un petit sourire en coin pris naissance sur mes lèvres. Je regardai alors le quai d’embarcation pour voir un couple gay se tenir la main et s’embrasser, je sentis aussitôt mes joues s’empourprer et je baissais la tête.
    J’avais l’impression d’avoir été pris en flague en train de regardé un porno juste à les regarder pas que ce soit gênant, mais je les enviais.

    - On descend à la prochaine station, c’est ça ? demanda-t-il.

    Je hochai doucement la tête et m’avançai quelque peu alors que les portes de refermai ce n’était pas bien de me coller contre lui ainsi. Je cherchais désespérément quelque chose pour me lier à lui me rapprocher de lui. Mais visiblement je ne trouvais pas d’idée vraiment brillante. Je soupirai et me retournais pour lui faire face en restant à une distance convenable de lui-même si cela me faisait mal de rester loin de lui. J’aurais voulu passer le trajet dans ses bras en réalité. Depuis le temps que je rêvais que cela arrive pour de vrai.
    C’était ridicule, je me faisais du mal à moi-même en espérant que tout cela.

    -Tu n’auras pas besoin de descendre du train avec moi, dis-je soudainement.

    Je levais les yeux vers lui sans doute allait-il être surpris, mais maintenant avec tout ce qu’il venait de se passer j’avais qu’une seule envie de m’éclipser et de me faire oublié. Je détestais me faire de faux espoir ou me faire du mal. Je ne savais jamais comment expliquer cela. J’avais peur de perdre mes ailes encore une fois, j’avais peur que Shige ne se souvienne jamais de moi… j’avais peur qu’il fréquente quelqu’un d’autre que moi. J’avais aussi peur qu’il me repousse, mais pour l’instant c’est moi qui le repoussais, je me braquais… je voulais arrêter de me blesser. Je l’aimais trop…

    -Je ferais le reste du trajet seul, il ne restera pas long de chemin à faire de toute façon.

    Je fis un petit sourire avant de regarder par terre. Après la sortie de la station de métro il me restait une bonne 40 minute de marche pour me rendre chez moi, mais le faire seul me ferait vraiment du bien. J’avais besoin de réfléchir ou juste d’être loin de lui pour un moment… j’avais besoin de m’éloigner… pour combien de temps je m’éloignerai cette fois? Je regrettai vraiment que Akira ne soit plus là… j’aurais pu lui demander conseil et me confier… je n’avais personne à qui me confier maintenant. Je me retins de soupiré et secouais doucement la tête.

    -Je t’enverrais mon horaire par mail si tu es d’accord.

    Enfin je ne lui donnais pas vraiment le choix même si sa semblait être le cas sa ne l’était pas vraiment. J’étais un cas désespérer et beaucoup trop pessimiste ce qui me perdrait vraiment si cela continuait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Jeu 27 Déc - 0:36
  
Ryu me répondit par un simple hochement de tête puis il se rapprocha de nouveau de moi pour ne pas se faire happer par les portes. Voilà, il était tout près de moi de nouveau, et ça ne faisait qu’intensifier la douleur que j’avais ressentie. Je m’étais fait des idées je crois, à trop vouloir que mes sentiments soient réciproques j’avais peut-être fini par imaginer des raisons, des significations ridicules à ses gestes, ses comportements. Je l’aimais tant.
Je soupirai doucement quand il se retourna face à moi, il gardait tout de même ses distances, finalement à présent il était aussi embarrassé que moi. Ma réaction avait sans doute était plus transparente que je le croyais… tant pis, ça ne changeait rien de toute façon.

- Tu n’auras pas besoin de descendre du train avec moi.

Je baissai les yeux vers lui alors qu’il me regardait aussi, je haussai les sourcils. Ne pas descendre ? Il voulait que je le laisse rentrer chez lui à pied ? Il était embarrassé à ce point ? … certes, rester près de lui à ce moment-là était douloureux, mais je n’avais pas envisagé un seul instant de le laisser tomber maintenant alors que je lui avais dit que je le raccompagnerais jusqu’à chez lui. Pourquoi est-ce qu’il me disait ça ? Il me donnait l’impression de me débarrasser d’une corvée que je ne voulais pas… alors que c’était moi qui m’était proposé pour le raccompagner.

- Je ferai le reste du trajet seul, il ne restera pas long de chemin à faire de toute façon.


Il rebaissa la tête, je fronçai les sourcils. Il se foutait de moi ? « Pas long » ? Il avait oublié que je savais où il habitait par rapport à la station où on allait s’arrêter ? Il habitait loin, et je savais qu’il ne prendra pas de taxi pour faire le chemin, alors il était bien hors de question que je le laisse seul. Il faisait nuit, il pouvait arriver n’importe quoi.

- Je t’enverrai mon horaire par mail si tu es d’accord.

Je me mordis la lèvre en détournant la tête, me retenant de lui crier dessus. Il me connaissait si peu que ça alors !? C’était pourtant moi qui étais amnésique, pas lui ! Je soupirai finalement, bruyamment pour qu’il se rende compte de mon agacement. Je regardai à l’extérieur du métro une seconde, la station n’allait pas tarder à arriver.

- Non, je ne suis pas d’accord, lançai-je.

Je me fichais qu’il ait réellement envie d’être seul maintenant, qu’il ne veuille pas de ma présence pour rentrer chez lui… tant pis si je devais jouer les stalker et le filer jusqu’à ce qu’il soit en sécurité au manoir, ce n’était pas ça qui m’arrêterait… je ne le laisserai pas rentrer seul à partir de la station.

On arriva finalement, j’attrapai Ryu par le poignet quand les portes s’ouvrirent, pour l’empêcher de s’enfuir le premier si l’idée lui avait traversé l’esprit, et je l’entrainai sur le quai, m’écartant de la marée humaine qui montait et descendait du train.

- Tu es idiot ou quoi !? m’emportai-je. Tu penses sincèrement que j’accepterai de te laisser faire le chemin de retour tout seul ? Je t’ai pourtant dit que je m’inquiétais quand je te savais seul, dans les rues, le soir.

Je soufflai et le lâchai pour ne pas lui faire mal, je savais de toute manière qu’il ne partirait pas maintenant que j’étais moi aussi descendu du train, et maintenant que je lui avais dit que je ne le laisserai pas seul. Je me passai une main sur le visage.

- Et puis, si tu veux te débarrasser de moi, au moins ne mens pas aussi mal… je suis déjà venu chez toi, je te rappelle…

J’attrapai finalement sa main, plus doucement, maintenant que je lui avais dit ce que je pensais, j’étais un peu plus calme, et rassuré parce qu’il n’était pas du genre à s’enfuir alors que je n’étais là que pour veiller sur lui.
Je commençai à marcher en direction des escaliers pour remonter, l’entrainant avec moi.

- Tu me donneras tes horaires quand on sera arrivés chez toi.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Jeu 27 Déc - 21:29
  
    J’espérai tellement qu’il accepte sans se poser de question sans qu’il me retienne d’ailleurs. J’avais de l’espoir par moment et des fois je me disais que j’avais un espoir inutile… Il soupira bruyamment et je compris aussitôt qu’il était plus ou moins énerver par ce que je venais de dire. C’était trop beau… croire que Shige accepterai si facilement de me laisser partir… je le regardai alors qu’il avait levé les yeux pour regarder à l’extérieur. Mon arrêt n’allait sans doute pas tarder.

    - Non, je ne suis pas d’accord, lança-t-il.

    Évidemment, il n’était pas d’accord et je n’étais pas surpris… et la je me disais comment j’avais pu penser qu’il obéirait… mais maintenant je me demandai comment je pourrais m’éclipser et le planter là… oui c’était méchant, mais maintenant qu’on c’était retrouver si près et que c’était qu’un autre faux espoir pour moi je voulais le fuir. Une fois à mon arrêt je pourrai peut-être le pousser assez fort pour qu’il tombe et je pourrai partir en courant… mauvaise idée le connaissant il s’accrocherait sans doute à moi et m’entrainer dans sa chute.

    Le train s’arrêta une nouvelle fois et avant même que je n’ose quoi que ce soir il m’avait attrapé par le poignet quand les portes c’était ouvert… c’était-il douter que je puisse partir ? Il m’entraina sur le quai avec lui nous écartant des gens qui montaient et descendaient du train. Shige était quelqu’un qui savait ce qu’il voulait et quand il avait une idée en tête il ne l’avait pas dans les pieds.

    - Tu es idiot ou quoi !? s’emporta-t-il. Tu penses sincèrement que j’accepterai de te laisser faire le chemin de retour tout seul ? Je t’ai pourtant dit que je m’inquiétais quand je te savais seul, dans les rues, le soir.

    Il lâcha finalement mon poignet et je baissai la tête pour regarder le sol. Oui j’étais un idiot et ce n’était pas un secret pour personne. « Je t’ai pourtant dit que je m’inquiétais quand je te savais seul, dans les rues, le soir. » c’est tout ce qui me revenait en tête maintenant et je me sentais mal de lui avoir dit que je ferais le reste du chemin seul. Savoir qu’il s’inquiétait pour moi alors qu’il ne le devrait pas…

    Je n’avais plus envie de partir maintenant… j’avais peur de me retrouver seul… soudainement j’avais peur que ce soir soit le dernier soir ou nous nous voyions. Mais maintenant je savais ce qu’il pensait et il était clair que ce que j’avais dis le dérangeai, il passa une main sur son visage. En effet je mentais mal comme il le disait… j’aurais pu mentir autrement. Il était déjà venu chez moi par le passer et il savait que je restais assez loin de la station. Il n’était pas stupide.

    Il attrapa ma main doucement et je ne tentais même pas de la retiré ni rien. Mon cœur c’était de nouveau accélérer dans ma poitrine par se contact. Il se mit à marcher m’entraînant avec lui. On montait tranquillement les escaliers.

    - Tu me donneras tes horaires quand on sera arrivés chez toi.

    Je hochais tout simplement la tête et le suivais une fois sur le trottoir je ne lâchai toujours pas sa main et marchait à côté de lui à son rythme. Je resserrais même ma main sur la sienne. Je lui donnerais mes horaires à la maison et je n’avais pas vraiment le choix… finalement c’est moi qui me retrouvai à ne pas avoir le choix de faire quelque chose. Shige était intelligent et il savait ce qu’il faisait alors que moi j’improvisais au fur et a mesure comme à chaque fois. Finalement être encore avec lui me faisais du bien, je pense que si je m’étais éloigner j’aurais souffert plus que autre chose.

    -Je suis désolé Shige, je ne voulais pas t’énerver ni te blesser… je… euh… je ne sais pas ce qu’il m’a pris.

    Quel mensonge, je savais ce qu’il m’avait pris, mais je me voyais vraiment mal lui dire ce qu’il c’était passer dans ma tête et que j’étais blesser par certain geste qu’il faisait ou mot qu’il pouvait dire. Je ne voulais pas qu’il se sente coupable, mais je ne voulais surtout pas qu’il sache qu’il me faisait du mal. C’était une torture de le voir de passer du temps avec lui, mais c’était une torture que je pourrais supporter peut importe ce qu’il pourrait m’arriver. Je vivais pour le jour ou il se souviendrait de moi et de ce que nous avions vécu. J’avais encore la peluche qu’il m’avait gagné lors de notre premier rendez-vous.

    On arriva finalement devant le manoir, j’ouvris le portail et l’entraînait avec moi jusqu’à l’intérieur alors que je n’avais toujours pas lâché sa main. Une fois à l’intérieur les chiens vinrent aussitôt vers moi en aboyant et ils reconnues aussitôt Shige, je lâchais sa main.

    -Je vais chercher mes horaires je reviens tu peux aller dans cette pièce en attendant, lui dis-je en lui pointant le cadre de la porte de l’immense salon.

    Je retirai mon manteau et mes chaussures les posai sur le petit canapé qu’il y avait le long du mur dans l’enter et je me précipitais dans les escaliers pour monter à ma chambre la ou j’avais laissé mes horaires. J’entrai dans la pièce et allai aussitôt vers mon bureau ou il y avait mon ordinateur et une photo de moi et Shige dans un cadre. Cette photo était loin d’être récente juste à la regarder le sourire me vint aux lèvres. Je fouillai dans les papiers et trouvai ce que je cherchai. Je retournai ensuite en bas là ou j’avais laissé Shige enfin il était dans le salon assit sur le canapé les chiens avec lui. J’entrai dans la pièce et m’approchait de lui, je m’installais sur le bras du canapé.

    -Voilà mes horaires, je finis pas mal toujours à la même heure…

    Il y avait peut-être une ou deux fois ou je finissais vraiment plus tard. Bon c’était assez rare je dois dire, mais sa l’arrivait des fois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Sam 29 Déc - 0:09
  
J’étais heureux de voir qu’il ne protestait pas et se contentait de me suivre, ce qui m’étonnant en revanche fut qu’il garda ma main dans la sienne, resserrant même ses doigts autour des miens. Je me mordis la lèvre, intimant à mon cœur de ne pas s’affoler mais c’était vain… lorsque j’étais avec Ryu, le moindre de ses gestes était susceptible d’infliger une violence course à mon cœur, violente, parfois douce, parfois douloureuse… là, c’était mitigé. Après tout, il m’avait repoussé dans le train, alors peut-être qu’il ne tenait ma main seulement pour qu’on ne risque pas de se perdre dans la foule des gens qui rentraient, eux aussi, chez eux.

- Je suis désolé Shige, je ne voulais pas t’énerver ni te blesser… je… euh… je ne sais pas ce qu’il m’a pris.

Je soupirai doucement, me retenant de lui demander pour quoi exactement il s’excusait. S’il s’excusait pour s’être approché de moi, ou bien pour s’être éloigné brusquement, ou bien pour avoir décidé seul qu’il pouvait rentrer seul chez lui. Inutile de préciser que l’une de ces trois hypothèse me plaisait plus que les autres, mais j’avais deux chances sur trois pour que ce ne soit pas ça… ah, les statistiques…
Le trajet se fit en silence, nous n’échangeâmes plus un seul mot après qu’il se soit excusé, mais il ne lâcha pas non plus ma main, je ne l’avais pas fait non plus… tant pis si quelque part cela s’apparentait plus à une torture qu’autre chose, l’envie de m’éloigner de lui pour me protéger me manquait.

Lorsqu’on arriva chez lui, je suivis Ryu qui m’emmena directement à l’intérieur du manoir. Il ne fallut pas une seconde pour que ses chiens accourent vers nous, comme Ryu lâcha ma main j’en profitai pour caresser les grosses bêtes qui tournaient autour de moi. Eux aussi je les connaissais d’avant mon accident… certes j’avais toujours un bon feeling avec les animaux en général, mais ces chiens m’accueillaient toujours comme si je faisais partie de leur famille, c’était amusant, et je dois dire que je les adorais.

- Je vais chercher mes horaires je reviens tu peux aller dans cette pièce en attendant.

Je tournai la tête vers le salon qu’il me désignait d’un geste de la main et je m’y rendis alors qu’il retirait son manteau. J’allai m’installer sur le canapé du salon, les chiens me suivirent et s’installèrent avec moi. Ils aboyèrent doucement, sans doute pour me parler même si je ne comprenais rien évidemment. Je regardai la décoration du salon, tout était sobre… tellement plus classe que le manoir de mes parents, ma mère aimait les couleurs criardes et mon père acceptait tout ce qu’elle voulait avec un je-m’en-foutiste effrayant.

Je soufflai doucement, ce manoir aussi m’était familier. Le majordome de Ryu également, même s’il ne m’était arrivé de le voir que deux ou trois fois… cependant je n’aimais pas me retrouver en face de lui, je devais lui avoir fait quelque chose car il ne semblait pas trop m’apprécier. J’aurais voulu avoir le courage de lui demander directement entre quatre yeux, courage que j’avais habituellement évidemment, c’était difficile de trouver plus franc que moi… mais je n’osais pas avec cet homme, peut-être qu’au fond je ne voulais pas savoir ce qui s’était passé. J’allais finir par me créer une seconde personnalité à force de me contredire moi-même.

J’entendis finalement les pas de Ryu revenir, il entra dans le salon et vint s’asseoir sur le bras du canapé, il me tendit une feuille.

- Voilà mes horaires, je finis pas mal toujours à la même heure…


Je hochai doucement la tête, en effet c’est ce que je voyais. Et comme je l’avais pensé, cela ne me ferait rater que deux ou trois cours sur une semaine, ce qui était largement gérable pour moi.
Je sortis mon portable pour noter ses horaires, bien que je sois déjà presque certain de réussir à m’en souvenir en n’y ayant jeté qu’un petit coup d’œil.

- Je serai là quand tu sortiras du café, en principe j’arriverai avant que tu finisses ton service, mais si un soir je suis pas là, ne pars pas seul.

Je lui rendis son papier en souriant, un faible sourire, mais comparé au silence qu’il y avait eu sur le trajet, c’était déjà une amélioration. Je n’arrivais pas à me remettre de cette douleur que j’avais ressenti, ça avait été tellement surprenant… je ne m’y attendais vraiment pas.

- De toute manière, à moins d’être vraiment en retard et de ne pas avoir le temps de téléphone, je te préviendrai si un de mes cours finit en retard… ou quoi que ça puisse être d’autre.

Je préférais insister un peu, s’il partait seul alors que je lui promettais de le raccompagner tous les soirs, tout ce qu’il réussirait à faire c’est me pousser à lui courir après pour le rattraper et m’assurer qu’il va bien. Je me sentais responsable de lui maintenant que je lui servais de garde du corps… déjà que je n’étais pas un ami facile, à toujours m’inquiéter, ça n’allait pas s’arranger.
Je rangeai mon portable dans ma poche et me relevai.

- Bon, je te laisse. Faut que je rentre si je veux voir Hitoshi avant qu’il aille bosser, et puis, je dois prendre de l’avance dans mes cours si je veux pas que tu me prives de l’honneur de te raccompagner.

Je ris doucement, un peu nerveusement, en me retenant difficilement de caresser son visage. J’avais eu une brusque envie de l’embrasser, mais tout ce qui m’attendait c’était qu’il me frappe pour me repousser, je le voyais venir gros comme une maison, alors je préférais éviter.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 20 ans
Profession : Travail dans un manga café
Amour : Célibataire

Musique : The Heyday - Lost With You

Ft. : Kamenashi Kazuya




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Sam 29 Déc - 8:57
  
    Je le regardai regarder mon horaire et regardai la distance qui nous séparais… si j’avais eu plus de courage, je crois que je me serais installer à côté de lui et assis assez près de lui. Hélas se courage que je cherchais désespérément ne voulait pas venir à moi ou bien avais-je peur de me faire rejeté? Je le vis sortir son portable pour prendre en note mes horaires. J’étais content qu’il ce soit proposer pour me raccompagner à tous les soirs… sa avait beaucoup d’avantage.

    - Je serai là quand tu sortiras du café, en principe j’arriverai avant que tu finisses ton service, mais si un soir je suis pas là, ne pars pas seul.

    Je pris la feuille qu’il me tendit en souriant et je lui rendis son sourire et je hochais doucement la tête. Je ne partirai pas seul s’il n’était pas là j’attendrais qu’il arrive je le savais. Je pliais la feuille et la mis dans ma poche. J’avais toujours son numéro de portable si je ne le voyais pas je pourrais toujours lui téléphoner pour savoir quand il viendrait.

    - De toute manière, à moins d’être vraiment en retard et de ne pas avoir le temps de téléphone, je te préviendrai si un de mes cours finit en retard… ou quoi que ça puisse être d’autre.

    Je hochais encore une fois la tête, il insistait vraiment afin que je ne parte pas seul s’il n’était pas là et je trouvais sa quand même un peu amusant. Était-il attacher à moi? Oui il m’arrivait de me faire des idées assez facilement d’où pourquoi il m’arrivait souvent d’être blesser à cause de mes idées…
    Shige allait veiller sur moi maintenant si je comprenais bien? Je ne serais plus seul pour veiller sur moi-même. Il allait être la pour moi. Et je ne voulais pas l’inquiéter d’avantage en plus. Je haussais un sourcil alors qu’il se levait.

    - Bon, je te laisse. Faut que je rentre si je veux voir Hitoshi avant qu’il aille bosser, et puis, je dois prendre de l’avance dans mes cours si je veux pas que tu me prives de l’honneur de te raccompagner.

    Il rit doucement et je joins mon rire au siens, mais j’étais un peu déçu qu’il parte tout de suite, j’aurais aimé qu’il reste encore un peu. Oui j’aimais me torturé… j’étais sans doute masochiste, mais quand il était loin de moi je me sentais tellement seul et il était assez rare que je me sente vivant comme maintenant.
    Je le raccompagnais jusqu’à la porte du manoir les chiens sur nos talons ce qui m’amusai c’était comme s’il ne voulait pas que Shige parte.

    -Tu salueras Hitoshi de ma part.

    J’appréciai beaucoup son frère pour plusieurs raison, mais surtout pour m’avoir permis de passer du temps avec Shige après son opération alors que ses parents voulaient que Shige s’éloigne de moi et Yuuki de tout ses amis d’avant, ils voulaient le contrôler et je trouvais sa plutôt dégueulasse de profiter de l’amnésie de quelqu’un pour faire ce que bon lui semble avec. Je posais ma main sur la poignée pour ouvrir la porte et avant de le faire je regardai Shige.

    -Je t’attendrais jusqu’à ce que tu arrive pour me raccompagner, je ne partirai pas si tu n’es pas avec moi je te le promets.

    Pourquoi est-ce que je me sentais obliger de lui promettre cela? Sans doute je voulais qu’il est confiance en moi, mais en même je ne voyais pas l’intérêt de rentrer seul. Maintenant que je savais que Shige pouvait me raccompagner et je pouvais passer du temps avec lui du même coup en plus.

    -Merci pour aujourd’hui en tout cas, dis-je lentement.

    Je me retenais de déposer un baiser sur sa joue pour peu je l’aurais fait… et la ce n’était vraiment pas une bonne idée. J’ouvrais finalement la porte pour le laisser partir. Même si je ne voulais pas qu’il parte, je ne pouvais pas le retenir ici sans raison… Je lui fis un petit sourire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
Lun 31 Déc - 0:10
  
Ryu me raccompagna jusqu’à la porte d’entrée du manoir, les chiens nous suivirent également et, une fois devant la porte, je les flattai d’une tape sur la tête. J’allais les voir plus régulièrement maintenant, même si ce ne serait que bref. Du moins, j’espérais que la situation avec Ryu serait moins tendue, peut-être même qu’avec le temps, on finirait par passer des soirées ensemble, rien que tous les deux, même si ce n’était qu’en tant qu’amis, ça m’allait, je voulais juste être près de lui sans prétexte, sans chaperon, sans malentendu… juste lui et moi.

- Tu salueras Hitoshi de ma part.


Je souris et hochai la tête. Je savais que Ryu appréciait mon frère, je ne savais pas réellement comment ils s’étaient rencontrés, enfin de toute manière ils devaient se connaitre depuis un moment puisque nous étions tous amis, je doute que je leur aie caché mon frère, ceci dit je n’avais pas l’impression qu’ils se voyaient lorsque je n’étais pas là, Yuuki aussi ne voyait mon frère qu’au boulot puisqu’il sortait régulièrement avec son manager, ce que je ne comprenais pas très bien, mais bon.
Je vis Ryu poser la main sur la poignée, néanmoins avant d’ouvrir la porte il releva les yeux vers moi.

- Je t’attendrai jusqu’à ce que tu arrives pour me raccompagner, je ne partirai pas si tu n’es pas avec moi, je te le promets.


Mon sourire s’agrandit et je me sentais soulagé. Comme il semblait embarrassé avec moi par moment, j’avais un peu peur qu’il saisisse n’importe quelle excuse pour filer avant que je n’arrive pour rentrer avec lui. J’étais peut-être parano, mais avec Ryu on pouvait s’attendre à tout, même si j’arrivais à anticiper ses décisions avant d’être pris de court.

- Merci pour aujourd’hui en tout cas.

Son sourire me fit chaud au cœur, contrairement à moi il n’était pas très souriant, et c’est ce que je voulais réussir à changer chez lui. Il souriait trop rarement pour que je puisse être certain qu’il allait bien.

- Ce n’est rien, ça m’a fait plaisir de passer du temps avec toi.

Me retenant de justesse de m’approcher pour l’embrasser, ne serait-ce que sur le front, je pris doucement sa main et serrai délicatement ses doigts, rien qu’un instant puis je le relâchai. Il m’était toujours difficile de partir lorsque je passais un moment avec lui, c’était toujours trop court, mais cette fois c’était la meilleure chose à faire.

Je passai finalement la porte qu’il avait ouverte, et me retournai une derrière fois vers lui.

- À demain, Ryu !

Et je partis, descendant rapidement les escaliers du porche, je filai en direction du quartier où je vivais, ce n’était pas si loin, et cela lui faisait une excuse en moins pour refuser un jour que je continue de le raccompagner. J’allais peut-être devoir accepté la voiture que mon père voulait me donner, même si je n’aimais pas conduire, cela serait plus simple, et plus sûr pour ramener Ryu sain et sauf chez lui… malheureusement, ça réduirait le temps que l’on passerait ensemble… j’allais devoir y réfléchir sérieusement.

{ Terminé }



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: Un autre moment avec lui [Shigeaki]
  


Revenir en haut Aller en bas

Un autre moment avec lui [Shigeaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ouvrir une partie dans un autre onglet avec un clic gauche
» [Réalisé] Il faut bien craquer un moment donné ou un autre !
» Quelle est le panda le mieux approprié avec un feca?
» Comment communiquer avec le lapin ?
» [TUTORIEL] jouer en réseaux avec la psp
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Quartier Harajuku :: Cafés & bars :: Manga Café Nyah !-