AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]

AuteurMessage
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Sam 12 Jan - 0:04
  
Mon regard s’évadait par la fenêtre du salon. J’étais sagement assis sur le canapé, la table basse était recouverte de bouquins et de feuilles de cours que j’étais en train d’étudier. Je révisais, et ce depuis deux bonnes heures. J’avais attendu qu’Hitoshi parte de l’appartement pour m’y mettre, ça me ressemblait tellement peu de bosser mes cours que j’avais un peu peur qu’il s’inquiète en me voyant faire. Il faut dire que je n’en avais habituellement pas besoin, et que si j’avais « besoin » de réviser ce soir c’était bien pour avoir quelque chose à faire. Si je ne m’occupais pas, je me mettais à réfléchir à des choses idiotes, ou plutôt auxquelles je ne pouvais strictement rien.

En fait, cela faisait vingt minutes qu’il me trottait dans la tête. Ryu. Vingt minutes que je voyais mes feuilles sans réussir à lire quoique ce soit dessus. J’avais encore vu Ryu aujourd’hui, comme chaque jour où il travaillait. Je le voyais plus souvent qu’avant, c’était vrai, et cela me rendait heureux… heureux le temps que j’étais avec lui, mais quand je me retrouvais seul ensuite, j’avais l’impression de souffrir de plus en plus. Rien ne changeait entre nous, depuis la première fois que je l’avais raccompagné, depuis qu’il s’était délibérément écarté de moi alors que je pensais qu’enfin j’allais trouver le courage de lui montrer que je ressentais de l’attirance pour lui, quelque chose de sérieux, je n’avais plus rien tenté. C’était comme si une douleur s’était réveillée en moi et qu’elle ne disparaissait pas. Je ne savais pas d’où cela venait, d’avant mon opération probablement, alors il m’était impossible de trouver des réponses moi-même. Et puisque personne ne m’en donnait, je ne faisais que tourner en rond en pensant et pensant encore. J’étais peut-être un cas perdu finalement.

Je me levai, ma tête me faisait mal, c’était comme si quelque chose frappait à l’intérieur de ma tête. J’allai dans la salle de bain pour me passer de l’eau sur le visage. Je me sentais mal, et je connaissais trop bien cet état… cet état qui me faisait l’effet d’avoir une seconde personnalité qui influait sur mon vrai comportement. Et à cause de ça, les questions ne faisaient que redoubler. Comment ça se faisait que je ressentais autant de poids sur mes épaules ? Pourquoi est-ce que je me sentais aussi vide ? Ça n’avait pas de sens… ma vie n’était pas malheureuse, j’avais miraculeusement survécu à une opération qui ne présentait que peu de chance à ce que j’en revienne, j’aurais dû me sentir tellement chanceux, tellement heureux… pourquoi ce vide ? Honnêtement, j’avais souvent ces épisodes de déprime, au début ils n’étaient pas fréquents, mais plus j’attendais que ma mémoire revienne, et plus il me manquait quelque chose. Quelque ou quelques choses. En tout cas, je n’étais pas entier.
Lorsque j’étais avec Ryu par exemple, même si à présent je ne savais plus si cela venait de ce que je ressentais ou de mon amnésie, mais c’était la même chose avec Yuuki… depuis la mort d’Akira, lorsque je voyais Yuuki, il y avait un vide en moi, comme si mon instinct voulait que je fasse quelque chose d’habituel mais que ma mémoire l’avait oublié. Mes relations avec eux avaient changé, je m’en rendais compte même si je ne comprenais pas.

J’essuyai mon visage et ouvris l’armoire à pharmacie pour me sortir des cachets. Tous les tubes passèrent entre mes doigts alors que je sentais la colère m’envahir et je refermai finalement l’armoire en soupirant, je ne savais même pas ce que je cherchais. J’avais mal à la tête à force de réfléchir, et ce n’était pas la première fois, et j’avais beau avaler de l’aspirine, ça ne changeait rien. Je sortis de la salle de bain pour aller dans la cuisine, j’ouvris le placard où on rangeait les alcools, je ne connaissais que ce moyen pour arrêter de réfléchir à tout ce qui me tracassait : être ivre. J’attrapai alors la bouteille de vodka presque pleine et retournai m’asseoir sur le canapé. J’ouvris la bouteille et la portai à ma bouche pour boire directement au goulot. J’étais le seul à boire de la vodka.

Voilà pourquoi je n’aimais pas rester seul… quoi qu’en général, j’allais me coucher en écoutant de la musique, j’évitais de boire quand j’avais cours le lendemain, mais puisqu’on était samedi soir, ce n’était pas grave si j’étais malade à cause de l’alcool… Hitoshi me demanderait probablement pourquoi j’avais bu autant alors que j’étais seul mais bon. Peut-être que je devrais lui en parler… non, si je lui disais que je n’aimais pas rester seul quand il partait travailler, il se sentirait coupable… alors peut-être Yuuki. Non, il avait bien assez de ses problèmes à gérer, je n’allais en rajouter car il voudrait sans doute m’aider…
Je ne pouvais pas être un poids pour eux, j’en avais déjà assez fait…



_________________


Without you, I walk in the dark


Dernière édition par Shigeaki Yoshi le Mar 29 Jan - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Sam 12 Jan - 2:10
  
    La soirée était déjà bien commencer adosser contre le mur je regardais les autres qui s’amusait pour ma part je me demandais vraiment ce que je foutais la. Je détestai les soirées organisé à la dernière minute par l’agence. Je buvais tranquillement ma bière et regardai les autres qui discutaient… je n’aimai pas être en compagnie des autres mannequins… enfin, il y avait bien Syd, elle j’appréciais sa compagnie elle n’était pas comme les autres. Mais ce soir elle n’était pas là sans doute était elle avec sa nouvelle colocataire, elle m’en avait parlé la dernière fois que je l’avais croisé à l’agence.
    Je n’avais pas revue Shin depuis la dernière fois et je n’avais pas ressentis de manque d’ailleurs depuis ce qui me surprenais. J’étais a jeun depuis cette fameuse nuit avec lui… j’avais quand même hésité à lui téléphoner pour qu’on se voit et finalement j’avais laissé faire… su je n’étais pas en crise de manque, il ne verrait surement pas l’intérêt de venir me voir…

    - Hé Yuu amène toi.
    - Iie…
    - Aller reste pas seul dans ton coin.

    Comme je ne bougeai pas Dylan vint vers moi, me prit par le bras pour m’amener au petit groupe. Je n’aimai pas leur compagnie à cause de ce qu’il pensait de moi… même s’il ne me le disait pas directement je savais comment il me percevait… Selon eux si j’étais dans ce métier c’était grâce à ma mère que je n’avais rien d’exceptionnelle que si ma mère n’était pas designer je ne serais pas là. Je ne méritais pas toute les éloges qu’on faisait à mon égard. Ils étaient hypocrite… à la mort d’Akira ils avaient tous voulu m’aider me consoler alors que je savais qu’ils ne m’appréciaient pas plus que cela. Sincèrement si quelqu’un me dirait qu’il veut être mannequin, je lui dirais n’espère pas te faire les meilleurs amis du monde dans ce métier.

    J’écoutai distraitement les conversations, mais sa ne m’intéressait pas, je terminai ma bière et alors qu’un serveur passait près de moi avec un plateau de coupe de champagne je l’arrêtais posai ma bouteille vide sur le plateau et prit deux coupes en calait une d’un coup… si j’étais pour les écouter encore longtemps.

    - Tu vas venir pour le photoshoot à Los Angeles?... Yuu?
    - Eh? Hein non, j’ai un tournage.

    Je regardai ailleurs et je finis par m’éloigner de nouveau du groupe alors qu’ils commençaient à parler des agressions de ce type sujet délicat avec moi, mais on se fichait bien de moi. J’allais me commander un nouveau verre… en tout cas ils m’avaient bien plombé le moral… comment pouvaient-ils tous parlé aussi facilement de cet agresseur? Surtout en ma présence quoi. Je soupirai et décidai de quitter la soirée. Maintenant je n’avais qu’une seule envie c’était de m’enfermer chez moi.
    J’avais aussi envie d’une bonne dose maintenant. Je rageais intérieurement contre eux. Je ne pouvais pas rentrer chez moi et étrangement je ne voulais pas téléphoner à Shin.

    Je regardai l’heure sur ma montre à cette heure là je savais ou je pouvais aller me réfugier, il serait là pour moi c’est certain. Je courais presque pour me rendre chez lui et une fois devant sa porte, je frappai.

    - Shigeeeee!

    Oh je suis bruyant quand même… j’avais quand même but suffisamment pour savoir que j’étais réchauffer. Je frappai encore, peut-être n’avait-il pas entendu la première fois.

    - Ouvre moi!




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Dim 13 Jan - 23:16
  
Je buvais peut-être plus souvent que je devais bien l’admettre. Et ça, en revanche, ça datait de plus longtemps que « quelques jours ». Peu de temps après ma sortie de l’hôpital, j’étais sorti avec Yuuki, Akira, Ryu et Hitoshi, c’était ma première sortie, et dans mes souvenirs c’était également la première fois que je buvais de l’alcool. Ma mère m’avait dit avoir une sainte horreur de l’alcool et n’en avoir bu qu’à de rares occasions. Mon père, lui, m’avait ensuite avoué, en tête à tête, qu’il buvait avec ses collègues de travail de temps en temps, après le boulot, quand il disait à ma mère qu’il devait rentrer tard. C’était drôle, jusqu’à ce qu’il me dise ça, j’aurais pu jurer que mes parents n’étaient pas du genre à se cacher quoi que ce soit l’un à l’autre, ou à Hitoshi et moi, mais ils étaient comme tout le monde finalement et puis ce n’était sans doute que des petits mensonges sans importance…
Bref, à peine avais-je gouté mon premier verre de vodka que quelque chose en moi se réveilla, c’était une sensation de déjà-vu. Oh, certes, c’aurait été idiot de croire qu’avant mon opération je n’avais jamais bu une seule goutte d’alcool, alors peut-être que cette sensation n’était que normal, mais j’avais l’impression que c’était autre chose. Ceci dit, j’avais depuis remarqué que Yuuki n’aimait pas me voir boire, mais il ne m’avait jamais fait de remarque, je me faisais sans doute des idées… je n’étais peut-être pas aussi doué que je le pensais pour deviner ce qu’il y avait dans la tête de mon meilleur ami après tout…

Je portai de nouveau la bouteille à ma bouche pour avaler une grande rasade, mes pensées commençaient à filer et se concentraient sur d’autres choses. Mais ça ne suffisait pas à faire passer mon mal-être. Le vide était toujours là. Le poids sur mes épaules également. Je n’avais peut-être pas assez bu. Voilà pourquoi je commençais à me demander si je ne buvais pas trop… même si je ne buvais en général pas en semaine à cause de mes études, je dois avouer que j’avais quelques fois raté des débuts de journée parce que j’avais trop bu la veille… seul.

C’était plus fort que moi, si je n’avais pas de réelles raisons pour lesquelles ne pas boire - à savoir les cours le lendemain - je cédais toujours. Quelque chose en moi me poussait. Cette seconde personnalité dont je redoutais la réelle existence. Ce serait bête, ceci dit, d’avoir une seconde personne dans ma tête, je n’avais déjà pas assez de souvenirs pour moi seul…
Et mon mal de tête ne passait pas. Qu’est-ce que je devais faire pour ne plus avoir mal ? Arrêter de réfléchir ? Mais tant que j’étais seul, je ne pouvais cesser de réfléchir… sauf si je trouvais un moyen de m’assommer. C’était peut-être faisable.

Brusquement, comme pour me faire comprendre que m’assommer moi-même n’était pas une bonne idée, quelqu’un frappa à ma porte. Je me redressai doucement.

- Shigeeeee !

Je sursautai et faillis en échapper ma bouteille sur le canapé. Je soupirai et passai ma main libre sur mon visage. J’avais reconnu la voix de mon meilleur ami, qui d’autre pouvait venir à cette heure-ci ? Mais il semblait avoir plus la forme que moi.
Il frappa de nouveau, je posai donc la bouteille sur la table basse en évitant mes feuilles de cours et je me levai pour aller lui ouvrir.

- Ouvre-moi !

Ah mais il était pas possible, depuis quand était-il si peu patient ? Je me dépêchai d’aller dans l’entrée et déverrouillai la porte pour pouvoir l’ouvrir. Je n’attendis pas une seconde pour lui saisir le bras et l’attirai à l’intérieur de l’appartement avant de refermer la porte. Mes voisins allaient me maudire, pas qu’on soit très bruyants habituellement, mais c’était des familles qui vivaient dans cet immeuble, donc à cette heure-ci, les enfants dormaient déjà.

- Ça va, je suis pas sourd ! lançai-je en me tournant vers lui. Allez entre, tu connais la maison…

Je retournai dans le salon et me réinstallai sur le canapé pour ramasser mes affaires de cours. Je n’allais définitivement plus étudier ce soir, heureusement que j’étais bon élève, sinon personne n’accepterait mon manque d’assiduité. Entendant Yuuki entrer dans le salon à son tour, je relevai la tête vers lui en souriant.

- Alors, que me vaut l’honneur de ta bruyante visite ?



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Lun 14 Jan - 17:35
  
    J’attendais patiemment qu’il vienne m’ouvrir la porte et je commençai à me dire que peut-être… il était en train de dormir. En même temps vue l’heure ce serait vraiment possible. Habituellement je téléphonais avant de passer, mais il m’arrivait quelque fois de passer à l’improviste comme ce soir. J’étais un peu down à cause des autres à l’agence. La porte s’ouvrit finalement sur mon meilleur ami. Il me saisit par le bras et me fit entrer à l’intérieur de l’appartement. Il semblait presser de me faire rentrer à l’intérieur, mais a bien y penser… si je me souvenais bien Hitoshi et Shige était les seul a pas avoir d’enfant dans ces appartements.

    - Ça va, je suis pas sourd ! lança-t-il en se tournant vers moi. Allez entre, tu connais la maison…

    Je retirais mes chaussures alors qu’il retournait dans le salon… enfin c’est ce qu’imaginais. Je l’entendais faire du bruit, mais ne fit comme si de rien était. Je m’adossais quelques instant au mur étourdit… c’était sans doute à cause de l’alcool que j’avais but à l’agence même si peu fut-il. Je rejoignis Shige après quelques seconde, il releva les yeux vers moi en souriant, je lui rendais automatiquement son sourire.

    - Alors, que me vaut l’honneur de ta bruyante visite ?

    Je me laissais tomber sur le canapé à côté de lui en soupirant je m’installais confortablement et fermais les yeux. En fait je n’arrivais même pas vraiment à savoir moi-même pourquoi j’étais venu chez lui. J’avais juste eu peur de me retrouver seul je pense après avoir écouté ces cons parler si facilement de ça. Je posais finalement ma tête sur l’épaule de Shige comme j’avais toujours eu l’habitude de faire avant. Je soufflai doucement…

    -Désolé d’avoir été aussi bruyant…

    Ce n’était pas vraiment dans mes habitudes d’être bruyant, mais je pense que j’avais eu un peu peur qu’il ne me répondre pas. Qu’est-ce que j’aurais fais si Shige n’avait pas été là? J’aurais sûrement erré dans les rues en attendant que sa passe ou espérant croiser se salle type et avoir la chance de le frapper… ou peut-être espérer qu’il mettrait fin à mes souffrances. J’étais maso ou je cherchais le trouble comme certains pouvaient le pensé, mais personne ne me comprenais vraiment de toute façon.

    -Je… en fait il y avait une soirée à l’agence et tu sais comment j’apprécie les gens avec qui je travail… et je précise Syd n’était pas là malheureusement pour moi. Bref je n’en pouvais plu d’être avec ses hypocrites.

    Il ne m’aimait pas ses gens et moi non plus je ne les aimais pas… Je détestais les gens qui pensaient que tout leur était du. Il se pense mieux que tout le monde, ne respecte personne, mais espère se faire respecté par tout le monde. Je disais pas totalement la vérité à Shige ne revenche, je ne voulais pas lui mentionner qu’ils avaient parlé de l’agresseur en ma présence, car j’avais entendu le nom d’Akira. Shige serait sûrement en colère et voudrait sûrement leur dire sa façon de penser, mais je préférais que non.

    Et puis de toute façon je savais qu’ils faisaient exprès pour me blesser et tout et tout, mais je ne voulais pas dire à quelqu’un comment ça se passait à l’agence. Syd s’en était plus ou moins rendu compte mais bon.

    -Sinon j’espère que je ne te dérange pas… je m’excuse encore de mon arrivé si bruyante s’il faut je m’excuserais au près de tes voisins demain.

    Je ne voulais pas que Shige est d’ennui par ma faute. Ce serait vraiment bête que cela arrive en fait. Je me redressai fouillai dans mes poches à la recherche de mes clopes et les trouvais enfin.

    -Je peux?

    Et oui je prenais la peine de demander si je pouvais fumé avant de m’allumer. J’étais assez polie, mais il y avait rien de surprenant.



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Mar 15 Jan - 1:25
  
Je suivis mon meilleur ami des yeux alors qu’il venait s’asseoir sur le canapé à côté de moi. Son soupir me laissa comprendre sa lassitude. Il n’était pas réellement tard, pour un samedi soir, venant de lui c’était étonnant de le voir arriver. D’habitude il venait plus tôt pour qu’on passe la soirée ensemble, c’était rare que je le voie arriver à cette heure-ci… pas que cela me dérange ceci dit, au contraire.
Je me redressai pour prendre mon sac sur mes genoux et y fourrer mes feuilles de cours. Je sentis alors la tête de Yuuki se poser sur mon épaule.

- Désolé d’avoir été aussi bruyant…

Je souris. Ce n’était pas si grave que ça après tout, j’avais juste pas réellement envie que mes voisins nous fassent des remarques à Hitoshi et moi parce qu’on avait des visites assez tard, déjà qu’ils regardaient Hitoshi de travers parfois parce qu’il travaillait la nuit. Comme quoi, même si on ne parlait à personne dans cet immeuble, ça n’empêchait pas les voisins de savoir des choses sur nous, des choses déformées même probablement.

- Je… en fait il y avait une soirée à l’agence et tu sais comment j’apprécie les gens avec qui je travail… et je précise Syd n’était pas là malheureusement pour moi. Bref je n’en pouvais plus d’être avec ses hypocrites.


Je hochai la tête, comprenant totalement qu’il ne soit arrivé que maintenant. S’il avait eu une soirée avec son agence… et si en plus Syd n’était même pas là pour lui tenir compagnie, je comprenais qu’il se soit éclipsé de si bonne heure… parce que finalement pour une soirée de mannequins plus superficiels les uns que les autres, il n’était vraiment pas tard. Je savais que Yuuki ne les aimait pas, mais il ne m’en parlait pas beaucoup, et je n’osais pas trop lui poser des questions, j’avais peur de le blesser, surtout ces temps-ci. Enfin, si c’était grave, j’en entendrais sans doute parler… je l’espérais. Yuuki avait confiance en moi après tout, il pouvait se confier à moi.

- Sinon j’espère que je ne te dérange pas… je m’excuse encore de mon arrivée si bruyante s’il faut je m’excuserais auprès de tes voisins demain.

J’étouffai un rire. Cependant je dois dire que certaines voisines arrêteraient de chercher des reproches à nous faire si Yuuki allaient leur faire un petit coucou… par contre elles se feraient sans doute des idées parce qu’il arrivait tard à l’appartement.

- Je peux ?

Je le regardai pour voir qu’il se sortait une cigarette, ah tiens il me demandait la permission ? C’était bizarre… ça me surprenait toujours qu’il me demande… alors qu’il demandait toujours. Sans doute cette autre personnalité latente.

- Oui, tu peux… d’ailleurs je t’en pique une.

J’en chipai rapidement une dans son paquet qu’il venait d’ouvrir pour en sortir une pour lui, et je la portai à ma bouche pour pouvoir finir de ranger mes affaires. Je fermai mon sac de cours et le balançai le long du mur à côté du canapé. Je repris la cigarette éteinte entre mes doigts pour la regarder. Je ne fumais pas souvent, mais j’aimais beaucoup ça. Je devrais peut-être m’en acheter plutôt que de me contenter de fumer quand Yuuki était là, parce que bien entendu je n’avais pas de cigarette, Hitoshi n’aimait pas trop ça, du coup je ne fumais que lorsque j’étais seul avec Yuuki. Mais sans doute devrais-je essayer ça pour me détendre, plutôt que la vodka… je repris néanmoins la bouteille.

- Tu vois… j’étais en train de faire une pause dans mes révisions, dis-je en secouant la bouteille. Faisais deux heures que je planchais sur mes cours… ça me ressemble pas.

Je souris et pris une nouvelle rasade d’alcool. J’avais beau dire qu’il fallait que je me calme sur l’alcool, je ne faisais rien de concret pour ça… Je remis la cigarette entre mes lèvres, me calai contre le dossier du canapé et tournai la tête vers mon meilleur ami.

- Tu l’allumes s’il te plait ?



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Mar 15 Jan - 17:03
  
    - Oui, tu peux… d’ailleurs je t’en pique une.

    Je souris en le voyant faire, il ne fumait pas souvent voir pas du tout depuis son réveille alors qu’avant il fumait autant que moi si ce n’était pas plus. Quoi que non je pense que j’étais imbattable. Je fumais encore plus que d’habitude depuis la mort d’Akira une vraie cheminée. Bref Shige fumait pas mal juste quand j’étais avec lui, j’avais pu voir que Hitoshi n’aimait pas tellement la cigarette donc quand il était là j’évitais de fumer donc je mâchais de la gomme à ce moment là.
    Je pris une cigarette et la portait tranquillement à mes lèvres. J’étais content d’être venu ici finalement. Chez nous j’aurais déprimé et j’aurais très bien pu faire une connerie alors que je sois ici était beaucoup mieux.
    J’allumai ma clope et en pris une longue bouffer et je vis une bouteille dans la main de Shige je lui portait attention pour la première fois.

    - Tu vois… j’étais en train de faire une pause dans mes révisions, dit-il en secouant la bouteille. Faisais deux heures que je planchais sur mes cours… ça me ressemble pas.

    Je souris en même temps que lui alors qu’il prenait une gorgée d’alcool. Il bossait dans ses cours maintenant? C’était nouveau sa. Habituellement il n’étudiait pas enfin dans mes souvenirs il était comme moi, il n’étudiait pas vraiment. J’avais du lâcher l’université pour ma carrière de mannequin et d’acteur. J’avais eu beau essayer de gérer étude et carrière professionnelle sa n’avait pas fonctionné. Seul truc que sa avait fait c’est que je ne dormais presque plu et j’avais l’air d’un zombi et il avait fallut que je fasse un choix.
    Shige se cala contre le dossier du canapé et tourna la tête vers moi.

    - Tu l’allumes s’il te plait ?

    Je souris et hochais doucement la tête, j’approchais mon briquet de sa clope et l’allumait. Je lui pris la bouteille des mains pour en prendre une gorgée et l’effet de brulure dans ma gorge fut immédiat. Il n’avait pas changé pour ce qui était de l’alcool fort des fois j’avais l’impression d’avoir le Shige d’avant devant moi. Était-ce son inconscient qui lui faisait faire tel ou tel chose? Je me calais contre le dossier moi aussi et fermait les yeux un instant, je pense que je devrais lui dire la vérité sur ma présence ici. Le vrai pourquoi du comment.

    - En fait si je suis ici… c’est aussi parce que… ils se sont mit à parler de l’agresseur et de Akira… je n’ai pas pu rester plus longtemps là-bas. Je sais qu’ils ne font nécessairement par exprès… et qu’il ne m’aime pas, mais ils ne doivent pas faire ça intentionnellement pour me blesser.

    Pourraient-ils faire exprès pour me blesser intentionnellement en parlant de ça? Si oui j’avais du souci à me faire. Il voulait me pousser à bout que je fasse un burnout? Peut-être pensait-il que je finirais par quitté l’agence parce que je souffre trop. C’était débile quand même, mais je savais que dans ce domaine tous les moyens sont bon pour avancer et se faire sa place. La loi du plus fort était bien présente… Et c’était loin d’être moi le plus fort en ce moment. Je pris une nouvelle gorgée d’alcool et une bouffé de clope par la suite avant de rendre la bouteille à Shige.

    - J’ai préférer venir te voir que de rentrer chez moi, commençai-je. Et puis sa fais longtemps qu’on a pas passé de temps ensemble réellement.

    Je ne passais pas autant de temps avec Shige qu’avant, je ne sais pas pourquoi exactement quoi que oui. Je ne voulais pas qu’il voit à quel point j’étais rendu une loque et un droguer, je ne voulais pas qu’il me voit dans mes moment les plus bas. Mais aussi parce que notre amitié n’était pas vraiment comme avant et sa me manquait par moment. Je reposais ma tête sur son épaule.

    - Et puis tu es le seul qui arrive à réellement me comprendre.

    Enfin pas complètement, il y avait des choses sans doute qu’il ne comprenait pas. Je posai un baiser sur sa joue. Il y a quelques années je l’aurais embrassé directement sur la bouche dans raison… Je fermais de nouveau les yeux en soupirant.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Jeu 17 Jan - 23:33
  
Il sourit et reprit son briquet pour allumer ma cigarette, quand ce fut fait je tirai une longue bouffée et soupirai quelques secondes après pour expirer la fumée. Oui, c’était bon de fumer… certes, ce n’était pas bon pour la santé, mais pour ma santé mentale je craignais que ce soit indispensable… ça, à défaut de pouvoir boire de l’alcool en quantité industrielle.
Pour ce qui était de l’alcool, d’ailleurs, Yuuki n’était pas le dernier, il prit la bouteille de vodka de mes mains pour boire. Décidément, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre… c’était peut-être normal que nous nous entendions aussi bien, on se ressemblait, et ça je l’avais déjà remarqué. Je le remarquais souvent.
Yuuki se cala de nouveau dans le canapé, ferma les yeux.

- En fait si je suis ici… c’est aussi parce que… ils se sont mit à parler de l’agresseur et de Akira… je n’ai pas pu rester plus longtemps là-bas. Je sais qu’ils ne font nécessairement pas exprès… et qu’ils ne m’aiment pas, mais ils ne doivent pas faire ça intentionnellement pour me blesser.

Je fronçai les sourcils. Quoi ils avaient osé parler de ça en sa présence ? Non mais ils étaient cons ou quoi ? Je n’avais déjà pas beaucoup d’estime pour les mannequins - excepté Yuuki et Syd - mais là ils n’arrangeaient pas leur cas. Cependant je n’étais pas aussi certain que Yuuki quand il disait qu’ils ne le faisaient pas exprès. A moins d’avoir un véritable Q.I d’huître, il y avait de la méchanceté dans ce genre de comportement. Ils blessaient Yuuki intentionnellement… et c’était la première fois que Yuuki me confiait ce genre de chose, pourtant ça ne devait pas être la première fois que ça arrivait. Je serrai les dents, il me cachait des choses.
Il me sortit de mes pensées en me remettant la bouteille dans la main, je relevai les yeux vers lui.

- J’ai préféré venir te voir que de rentrer chez moi. Et puis ça fait longtemps qu’on n’a pas passé de temps ensemble réellement.

Je hochai doucement la tête. Il avait bien fait de venir, sachant ce qui s’était passé, moi aussi je préférais qu’il soit ici, plutôt que seul à broyer du noir et se rappeler inlassablement d’Akira. Et puis j’étais content qu’il soit venu, même dans ces circonstances…
Il posa de nouveau sa tête sur mon épaule. Il n’agissait pas souvent comme ça, il devait vraiment être triste pour être aussi affectueux et tactile. Pas que cela me gêne, au contraire en fait, je crois que quelque part ça me manquait lorsqu’il était distant. C’était bizarre, j’étais amoureux de Ryu, alors je ne devrais sans doute pas ressentir ce genre de chose pour Yuuki.

- Et puis tu es le seul qui arrive à réellement me comprendre.

Je haussai les sourcils. Il le pensait vraiment ? Honnêtement, ça me surprenait. D’accord, moi je le pensais sincèrement qu’il arrivait à me comprendre, surtout quand je ne réfléchissais pas à mes actes en fait, mais l’inverse… je ne pensais pas que c’était réciproque.
Il déposa un baiser sur ma joue, ce qui me fit sourire. Je tournai la tête vers lui alors qu’il soupirait. Je repris une gorgée de vodka avant de poser la bouteille sur la table basse puis je me réinstallai contre le dossier du canapé.

- Ah bon ? Tu trouves ?... Si je te comprenais vraiment, je saurais pourquoi on ne se voit pas souvent, pourquoi tu me caches des choses importantes.

Je préférais autant lui dire, autant qu’il sache que cela m’ennuyait qu’il me laisse à l’écart de sa vie. « M’ennuyait », ce n’était pas vraiment ça… ça me blessait vraiment en fait. Est-ce que j’avais fait quelque chose de mal ? … Tss quelle question… je n’étais plus le même. Je ne me souvenais plus de rien, pas même de mon ancienne personnalité, alors j’étais différent, et sans doute que Yuuki m’aimait moins à cause de ça.

- Tu sais, même si je n’ai plus de souvenirs d’avant, je sais - ou plutôt je sens - que tu comptais beaucoup pour moi et qu’on était proches, plus que maintenant… C’est normal, je suis autant un étranger pour toi que tu l’étais pour moi quand je me suis réveillé.

Oui je l’étais, surtout si - comme moi - il attendait que je guérisse de cette amnésie qui avait réduit mon ancienne vie à néant. S’il attendait que son ancien meilleur ami revienne, c’était logique qu’il continue de me fréquenter puisque j’étais physiquement son meilleur ami… c’était comme… si j’étais un substitut. Pour lui, comme pour Ryu et Hitoshi sans doute.
Je portai de nouveau ma cigarette à ma bouche et pour avaler une bouffée de nicotine.

- Malgré tout, repris-je, tu comptes énormément pour moi, même aujourd’hui, et tu me manques quand je ne te vois pas régulièrement. Tu me manques beaucoup.

Je le regardai une seconde avant de rebaisser les yeux sur mes mains, je n’étais pas vraiment gêné de lui dire ça, cela dit je trouvais bizarre de réussir à dire à voix haute ce que je ressentais. Avec Yuuki, c’était facile, je pouvais tout lui dire.




_________________


Without you, I walk in the dark


Dernière édition par Shigeaki Yoshi le Dim 27 Jan - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Ven 18 Jan - 2:08
  
    Malgré le fait qu’il est oublié beaucoup de chose, je considérai Shige encore comme un frère de cœur. Je m’en voulais tellement de ne pas tout lui dire par moment. Mais, je ne voulais pas l’embêter avec mes problèmes. Il avait les siens à gérer il n’avait pas besoin de savoir les miens. Il prit une nouvelle gorgée de vodka avant de se réinstaller contre le dossier du canapé.

    - Ah bon ? Tu trouves ?... Si je te comprenais vraiment, je saurais pourquoi on ne se voit pas souvent, pourquoi tu me caches des choses importantes.

    Je le regardai en haussant un sourcil… est-ce que j’avais bien entendu? Il savait que je lui cachais des choses? Bon ok il n’était pas difficile de savoir si je cache quelque chose ou non. Mais s’il y avait bien quelqu’un que j’avais pensé qui ne s’en douterais pas c’était lui ou du moins il ne s’en soucierait. J’avais l’impression de recevoir une énorme claque en pleine figure. Finalement garder tout pour moi n’était peut-être pas le mieux que je pouvais faire…
    Était-ce parce qu’il était amnésique que je ne me confiais plus à lui comme avant? Je ne savais pas vraiment.

    - Tu sais, même si je n’ai plus de souvenirs d’avant, je sais - ou plutôt je sens - que tu comptais beaucoup pour moi et qu’on était proches, plus que maintenant… C’est normal, je suis autant un étranger pour toi que tu l’étais pour moi quand je me suis réveillé.

    Je n’aurais jamais pensé entendre ses mots sortir de sa bouche. Il le sentait en lui que nous étions proches, mais savait-il à quel point? Sa me manquait réellement nos lien d’avant. Je n’osais pas agir comme je le faisais avant de peur de le brusquer. Je ne savais pas comment il réagirait, mais je ne le considérais pas comme un étranger. Il était mon meilleur ami.
    Je ne pouvais toutefois pas dire que je le voyais comme celui d’avant ce serait me mentir physiquement il était pareille, mais c’était le mental… Je passais une main sur mon visage je me sentais un peu mal maintenant. Je le regardais porté sa cigarette à sa bouche pour en prendre une bouffé.

    - Malgré tout, reprit-il. tu comptes énormément pour moi, même aujourd’hui, et tu me manques quand je ne te vois pas régulièrement. Tu me manques beaucoup.

    Ses paroles me surprenais réellement, il était vraiment la dernière personne que je voyais me dire cela. À moi aussi il me manquait quand on ne se voyait pas, mais si je m’écoutais je ferais tout pour passer mes journées entières avec lui. Mais ce n’était pas du tout raisonnable. Je pris une bouffer de ma clope…
    Je me levais ensuite m’installai à califourchon sur Shige passait ma main droite derrière se nuque et approchait son visage du mien. Je posais mes lèvres sur les siennes aussitôt et l’embrassais comme je l’aurais fait par le passer.

    - Je suis désolé, dis-je contre ses lèvres. Je ne fais pas sa pour mal faire te cacher des choses ni par plaisir.

    Je laissais ma langue caresser ses lèvres jusqu’à je sente la sienne venir rejoindre la mienne et s’amuser. Une danse commence alors entre elle… une danse sensuelle. Un long frisson me parcouru. Il était mon meilleur ami, mais il était aussi bien plus que ça… Je ne pouvais pas vraiment expliquer ce que Shige était pour moi ma relation avec lui avait toujours été ambigüe… Je mis fin au baiser après quelques instant à bout de souffle et j’appuyais mon front contre le sien.
    Je plongeai alors mon regard dans le siens et me mordis la lèvre, je m’attendais maintenant à ce qu’il me repousse ou me dise de partir.

    - Ta présence me manque à moi aussi… et oui nous sommes proches, mais je suis pas sur que tu comprenne jusqu’à quel point nous sommes lié…

    Est-ce que je venais vraiment de dire ça? Il était plus qu’évident qu’il ne savait pas à quel point nous étions liés. Je me relevais et restait debout devant lui. Je pris quelques bouffé de ma clope avant de détourner la tête. Non, mais qu’est-ce qui m’avait pris d’agir comme je venais de le faire. J’étais idiot et pas qu’un peu…

    - Je… euh…

    Je ne savais même pas quoi dire… de toute façon qu’est-ce que je pouvais dire d’autre hein? Il n’y avait rien a rajouté avec se que je venais de faire. Je m’attendais plus à ce qu’il me dise de partir et de ne plus revenir.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Dim 20 Jan - 0:59
  
Je me demandais tout de même comment il allait prendre ce que je venais de dire. C’était bien la première fois que je me confiais de cette manière, même si ce n’était pas l’envie qui me manquait. Mais j’étais honnête envers moi-même avant qui que ce soit d’autre, et c’était le plus important.
Néanmoins, la réaction de Yuuki ne se fit pas attendre, et me surprit quelque peu. Je le regardai se lever, pensant l’espace d’une seconde que je l’avais fâché, mais il se plaça ensuite à califourchon sur mes cuisses, sa main se glissa derrière ma nuque pour m’attirer vers lui. Je fermai les yeux quand nos lèvres se rencontrèrent et il m’embrassa.

- Je suis désolé, dit-il contre mes lèvres. Je ne fais pas ça pour mal faire, te cacher des choses, ni par plaisir.

Sa langue se mit à caresser mes lèvres et, comme si c’était naturel, j’entrouvris ma bouche pour leur permettre de ses caresser l’une l’autre. C’était étrange, parce que je sentais que ce n’était pas la première fois que l’on s’embrassait, et que lorsque ça arrivait, c’était spécial. Et je me sentais réconforté par ce baiser, sans doute plus que tous les discours auraient pu le faire. J’aurais pourtant dû ne vouloir embrasser que Ryu, pourquoi cela me semblait-il « différent » ? Oh bien sûr, j’aimais Ryu mais Yuuki… c’était autre chose.
Il finit par rompre le baiser et je rouvris les yeux en sentant son front s’appuyer contre le mien, je croisai aussitôt son regard. Je vis aisément qu’il craignait ma réaction, ce qui était sans doute normal. Mais mon cœur s’était mis à battre plus fort contre mes côtes, et je n’avais pas envie de le repousser.

- Ta présence me manque à moi aussi… et, oui nous sommes proches, mais je suis pas sûr que tu comprennes jusqu’à quel point nous sommes liés…

Je haussai les sourcils. Oui, en effet, ça devait m’échapper… mais moi tout ce que je voulais, c’était savoir justement, et comprendre. C’était bizarre parce que ça me paraissait pas bizarre que l’on puisse être proches ainsi, alors que ça aurait dû. C’était même un peu malsain mais je dois dire que je n’avais pas envie que ça change. Même si je ne me souvenais pas… j’avais besoin que rien ne change autour de moi, et tout changeait. Ils avaient tous changé vis-à-vis de moi, comme si je ne devais pas me souvenir.
Yuuki se releva et détourna la tête à mon opposé. Je me calai de nouveau contre le dossier du canapé et portai une main à mes lèvres en réfléchissant. Maintenant je me demandais… s’il pouvait m’embrassait aussi librement, est-ce que… est-ce qu’on avait été plus loin que ça ?

- Je… euh…

Je relevai les yeux vers lui. Ce n’était peut-être pas le moment que je réfléchisse en silence alors qu’il devait se demander si j’allais lui dire de sortir de chez moi. Pourtant j’avais répondu à son baiser, alors il devait bien avoir compris qu’il ne m’avait pas si choqué que ça.

- Ça fait bizarre de se faire voler un baiser par son meilleur ami.

Je souris et rebaissai les yeux. C’était également le premier baiser de ma mémoire, même si je savais qu’en réalité, c’était loin d’être mon premier, et j’en étais d’autant plus sûr maintenant que Yuuki m’avait embrassé. Cette sensation de réconfort m’était familière, la douceur de Yuuki l’était aussi. Même si c’était agréable d’avoir une petite idée de ce qui avait été, c’était frustrant de ne pas le savoir exactement, de ne pas me rappeler. Je soupirai.

- Tu aurais pu me le dire plus tôt, j’aurais plus facilement compris pourquoi tu me manquais autant. Je ne comprends peut-être pas à quel point nous sommes liés, mais je ne demande qu’à savoir… je ne demande qu’à retrouver ce lien qui s’est perdu avec mes souvenirs.

Ce n’était peut-être ni subtil ni délicat mais tant pis. Ce lien que nous avions était important pour moi, pour celui que j’avais été et que je voulais retrouver. S’ils me laissaient en plan avec autour de moi des choses que je ne connaissais pas, comment pouvais-je me reconstruire ? Je ne voulais pas recommencer une vie différente, je voulais reprendre celle d’avant. On - et mes parents les premiers - m’avait répété je-ne-sais combien de fois que ce n’était pas grave si je ne retrouvais pas mes souvenirs rapidement, mais là ça commençait à être énervant.

Je tirai une dernière fois sur ma cigarette avant de l’écraser à même la table et je pris la bouteille de vodka, je me levai en buvant une gorgée. Je me tournai ensuite vers Yuuki.

- J’ai vraiment envie de me rappeler. Je veux te rendre ton meilleur ami, le vrai, et non la pâle copie de lui que je semble être.

En ce moment Yuuki avait besoin de celui que j'étais avant mon opération, moi je n'arrivais à rien, je me débattais pour réussir à lui rendre le sourire, je faisais tout ce que je pouvais mais ça ne suffisait pas. Il comptait tant pour moi, il avait tant fait et moi je ne pouvais même pas lui rendre la pareille.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Mar 22 Jan - 12:57
  
    Je sentais son regard qui était sur moi maintenant et j’en étais presque gêner maintenant vue ce que je venais de faire. Par le passer je n’aurais pas gêné je l’aurais sans doute embrassé encore et encore… nous n’étions pas ensemble, mais n’importe qui aurait pu le penser en nous voyant. Le plus étonnant je pense maintenant c’est qu’il avait répondu à mon baiser… il se souvenait de rien n’est-ce pas? Je m’attendais vraiment à ce qu’il me repousse, mais il ne l’avait pas fait. Était-il possible qu’au fond de lui il savait que quelque chose de spécial nous liais ?

    - Ça fait bizarre de se faire voler un baiser par son meilleur ami.

    Je tournai la tête vers lui pour le regarder et je vis le sourire qu’il y avait sur ses lèvres, il avait rabaissé le regard. Je souris à mon tour j’imaginais assez bien en effet que sa devait être bizarre de se faire embrasser comme ça. Je me sentais quand même un peu mal en pensant à Ryu qui était fou amoureux de Shige… moi je volai un baiser à celui qu’il aimait… Je reposai mon regard Shige, il semblait réfléchir, j’aurais aimé être dans sa tête à ce moment là en fait pour savoir à quoi il pensait. Bon il n’y avait pas 150 milles choses à lequel il devait penser.
    Maintenant que je l’avais embrassé je me sentais quand même un peu mieux… je l’entendis soupirer ce qui me ramena à la réalité.

    - Tu aurais pu me le dire plus tôt, j’aurais plus facilement compris pourquoi tu me manquais autant. Je ne comprends peut-être pas à quel point nous sommes liés, mais je ne demande qu’à savoir… je ne demande qu’à retrouver ce lien qui s’est perdu avec mes souvenirs.

    Était-il sérieux? Il voulait vraiment savoir ce qui nous liait? Il était près à voir tout ce que cela occasionnait? Il y avait tellement eu de conséquence à cause de ce qui nous liait… j’aurais peut-être mieux fait de me taire. Qu’il me le dise cash comme ça était bizarre je n’aurais pas pensé qu’il voudrait savoir… Quoi que peut-être un peu quand même il ne se souvienne de rien et moi je savais tout. J’étais comme une porte pour lui qui pourrait lui permettre de se souvenir. Mais se souvenir de ça? Était-ce vraiment bon? J’avais le sentiment que Ryu allait m’en vouloir réellement cette fois-si.

    Je regardais mon meilleur ami qui fumait sa cigarette la mienne c’était pas mal consumé toute seule. Je le vis l’écraser sur la table basse ce qui me surpris. Il se leva prit une gorgé d’alcool avant de se tourné vers moi.

    - J’ai vraiment envie de me rappeler. Je veux te rendre ton meilleur ami, le vrai, et non la pâle copie de lui que je semble être.

    Je laissai un petit sourire prendre place sur mes lèvres. Je ne l’avais jamais considérer comme une copie… mais il est vrai que le Shige d’avant me manquait. Avant j’aurais tout dis à Shige, il serait au courant de ce que je subissais avec les autres mannequins, il saurait à quel point je souffrais depuis la mort d’Akira. Il serait même sans doute au courant que je consommais. Mais non je continuais de cacher comment je me sentais parce que je ne voulais pas l’inquiété, mais au fond je ne faisais que l’inquiété bien plus encore en gardant le silence.

    Je m’approchai doucement de mon meilleur ami passait un bras autour de sa taille et l’attirait contre moi pour pouvoir le serrer contre moi. Je nichais mon visage dans son cou et respirai son parfum pour ensuite me tasser et lui murmurer.

    -Merci Shige.

    Il voulait tant faire pour moi que sa me touchait. Comment ne pas être touché d’ailleurs par cela? Il voulait me redonner le Shige d’avant. Il voulait m’aider et moi je le fuyais. Mais il m’avait ouvert les yeux en me montrant à quel point sa le pesait que je m’éloigne de lui enfin que je ne sois pas proche de lui que je ne lui dise rien. Je me sentais tellement con et je me disais que finalement peut-être que le fait que Shige ne se souvienne pas de tout en ce qui nous concernait me faisait le voir d’une autre façon. Non sa ne pouvait pas être ça. Je secouai doucement la tête. Je me reculai pour regarder mon meilleur ami dans les yeux.

    -Es-tu près à assumer ce qui nous lie? Peut importe les conséquences?

    J’imaginais assez bien que c’était plutôt effrayant comme phrase, mais il fallait que je sois sûr qu’il serait près à assumer ce qui pourrait arriver. Nous avions blessé des gens qui nous étais cher à cause de ce qui nous liais et on n’y pouvait sans doute rien. J’offrais le choix à Shige de savoir ou non, mais je lui offrais surtout la possibilité de vouloir en rester là entre nous deux qu’on est une amitié normal comme tout le monde. Je pense que nous n’avions jamais vraiment eu une amitié normale avec tout ce qui nous était arrivé.

    -Je te promets une chose par contre, commençai-je. À partir de maintenant je te promets de venir te voir plus souvent de te téléphoner plus souvent, mais aussi de me confier un peu plus à toi. Tu es mon meilleur ami et je ne veux pas te laisser de coter.

    Il ne méritait pas d’être laisser à l’écart, mais j’avais tellement peur de sa réaction s’il apprenait que je m’étais réfugié dans la drogue pour pouvoir m’en sortir. Je posai de nouveau mes lèvres sur les siennes pour l’embrasser encore une fois. Sa m’avait tellement manqué. « Je suis tellement désolé Ryu ». Il fallait que je m’excuse même si ce n’était pas en face de lui. Je mis rapidement fin au baiser. Je remontai ma main sur sa joue et la caressais doucement.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Mar 22 Jan - 23:05
  
Je regardais mon meilleur ami, mes paroles le faisaient au moins sourire, mais j’espérais qu’il comprenait à quel point cela m’atteignait… bien que je ne me serais pas cru aussi sensible.
Il s’approcha alors de moi et passa un bras autour de moi pour me serrer contre son torse. Je frissonnai en le sentant glisser son visage dans mon cou, son souffle glissait sur ma peau.

- Merci Shige.

Pourquoi est-ce qu’il me remerciait ? Je ne faisais pas grand-chose, justement, alors il n’avait franchement pas de quoi me remercier malheureusement. J’aurais voulu être réellement en mesure de faire quelque chose pour le rendre plus heureux, pour lui rendre le sourire qu’il avait avant la mort de Akira, ne serait-ce qu’une première étape, qu’un pas dans ce sens, je voulais l’y aider, lui être utile.
Il se recula et porta son regard sur le mien.

- Es-tu prêt à assumer ce qui nous lie ? Peu importe les conséquences ?

Je haussai les sourcils et réprimai de justesse un mouvement de recul plutôt instinctif. C’était quoi cette question ? C’était franchement idiot, évidemment que j’assumais. Si j’avais vécu jusqu’à mon opération en assumant ce lien apparemment compliqué que nous avions, il n’était pas question que je refuse maintenant, surtout à présent que je savais que c’était une partie du vide qui m’envahissait et participait à mes déprimes persistantes.

- Je te promets une chose par contre, commença-t-il. À partir de maintenant je te promets de venir te voir plus souvent de te téléphoner plus souvent, mais aussi de me confier un peu plus à toi. Tu es mon meilleur ami et je ne veux pas te laisser de côté.

Je souris et il m’embrassa de nouveau, plus doucement néanmoins. Malgré tout je ressentis de nouveau cette sensation de bien-être au contact de sa bouche sur la mienne. Je posai mes mains sur son torse et il rompit le baiser avant de monter sa main sur ma joue. Je tournai doucement la tête pour déposer un baiser sur la paume de sa main et je relevai les yeux vers lui.

- J’assumerai, soufflai-je. J’assume toujours tout, n’est-ce pas ?

Je souris. S’il y avait une certitude que j’avais, c’est que je n’étais pas du genre à cacher des choses… est-ce que c’était vrai ? Est-ce qu’inconsciemment je n’avais fait que m’en persuader ? Je n’en savais rien, mais le fait était que je le ressentais au fond de moi, j’étais toujours en accord avec moi-même, quoi que je fasse, j’assumais… et quoi que Yuuki puisse me dire, je l’assumerais.

- Yuuki, tu es mon meilleur ami, il n’y a rien que tu dises qui pourrait me déstabiliser, ou me faire fuir loin de toi. J’accepterais tout de toi.

C’était bien ça être amis, non ? Et puis je crois que mon inconscient savait ce qu’il voulait dire en parlant de « conséquences » à notre lien, et si mon instinct ne me mettait pas en garde, c’était que je n’avais pas à être inquiet. Et puis je ne voulais pas risquer de perdre Yuuki, j’avais trop besoin de lui, donc il m’était impossible de laisser quoi que ce soit créer un fossé entre nous alors qu’il venait de me promettre de s’ouvrir plus à moi.
Je savais cependant qu’il ne me dirait pas en détails ce qui nous liait, qu’il ne me raconterait pas de souvenirs puisque depuis mon réveil ils avaient toujours évité de le faire, malgré tout, s’il pouvait me dire ce qu’on ressentait l’un pour l’autre, ce que notre amitié avait de spécial pour avoir des « conséquences », cela m’aiderait. Avec cela je pourrais sans doute réussir à me rapprocher un peu de l’homme que j’étais avant, et cela m’aiderait à retrouver mes souvenirs probablement. Il fallait que je sache… pour moi autant que pour lui.

Je glissai mes mains de son torse jusqu’à son cou et nouai mes bras derrière sa nuque, je me rapprochai alors pour l’embrasser à mon tour. Dans ma tête, dans ma mémoire, c’était la première fois que je donnais un baiser, mais c’était instinctif ça aussi, et j’appuyai sensuellement mes lèvres contre celles de mon meilleur ami, comme si j’avais fait ça toute ma vie.

- Alors dis-moi, jusqu’à quel point sommes-nous liés toi et moi ?

Je rouvris les yeux pour qu’ils rencontrent son regard et je lui souris de nouveau.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Sam 26 Jan - 17:57
  
    C’était fou ce que pouvait me faire ressentir la présence de Shige et ce baiser échanger avec lui. Je crois que c’est pour sa que je finissais toujours chez lui dans ses bras quand je n’allais pas bien et c’était pareille pour lui.
    Il tourna la tête pour déposer un baiser sur la paume de ma main ce qui me fit sourire une nouvelle fois, je ne souriais pas souvent, mais quand j’étais avec Shige, il était rare que je n’ai pas le sourire. Il releva les yeux vers moi.

    - J’assumerai, souffla-t-il. J’assume toujours tout, n’est-ce pas ?

    Il sourit alors que je hochai la tête oui il assumait toujours tout… enfin il avait pour habitude d’assumer ce qu’il faisait. Mais j’espérais qu’il ne regretterait pas ses paroles maintenant qu’elle était dite. Je devais quand même avouer que j’avais un peu peur que Shige soit blesser à cause de ce qui nous unis…
    J’aurais peut-être pas du venir ici finalement, je me retenais de soupirer je ne ferais que l’inquiéter et ce n’est pas ce que je voulais.

    - Yuuki, tu es mon meilleur ami, il n’y a rien que tu dises qui pourrait me déstabiliser, ou me faire fuir loin de toi. J’accepterais tout de toi.

    Ses paroles me firent vraiment plaisir elle était comme une caresse pour moi, il acceptera tout de moi hein… C’était vraiment un bon ami trop bon même. Il aurait dut être celui qui me secoue pour me dire que je ne devais pas faire ça ou encore ça. Des fois je m’en voulais vraiment de ne pas être aussi proche de lui, mais quand j’entendais des paroles comme ça venant de lui, j’avais l’impression de n’avais jamais perdu Shige au fond, il était encore là.
    Une chose était certaine, je ne voulais pas qu’un trou se fasse entre nous, il ne fallait pas que je laisse mon amitié avec lui se dégrader.

    Ses mains qui étaient sur mon torse remontèrent jusqu’à mon cou et il noua ses bras derrière ma nuque. Il se rapprocha alors de moi pour m’embrasser à son tour et un petit sourire pris naissance au coin de mes lèvres. Je frissonnais a se simple baiser c’était ma réaction normal.

    - Alors dis-moi, jusqu’à quel point sommes-nous liés toi et moi ?

    Il rouvrit les yeux pour se fixé à mon regard et il sourit, je lui rendais son sourire en nouant mes bras autour de sa taille. Je capturai de nouveau ses lèvres pour l’embrasser tendrement, alors il voulait vraiment savoir ce qui nous liait ce n’était pas une blague. Maintenant il fallait que je lui dise j’imagine je ne pouvais pas faire marche arrière, il était un peu trop tard. J’approfondis le baiser alors que l’une de mes mains remontait dans son dos tranquillement jusqu’à derrière sa nuque, je caressais doucement la peau de son cou pour ensuite approfondir un peu plus le baiser.
    Je mis fin au baiser a bout de souffle me reculait à peine pour regarder mon meilleur ami.

    - Te dire à quel point nous sommes liés ?

    Ouf, je ne sais même pas si j’avais les mots justes pour expliquer comment nous étions liés. C’était vraiment dur à expliquer, il fallait que je réfléchisse et que je trouve les mots exactes pour expliquer jusqu’à quel point nous l’étions. Surtout je ne voulais pas utilisé des mots qui pourrait lui faire peur ou qu’il pouvait mal interpréter d’ailleurs. Je me mordis la lèvre comme j’avais l’habitude de faire. Je soupirais doucement avant de prendre un bon respire.

    - Aux yeux de certaines personnes notre relation est quelques chose qui fait mal et qui blesse pour d’autre c’est tordu… On pourrait facilement pensé qu’on a sortit ensemble ou qu’on sort ensemble…

    Ha lalal je n’étais vraiment pas clair en ce moment. Je ne suis même pas sur que ce que je venais de dire avait du sens. Je regardais toujours Shige droit dans les yeux et un petit sourire pris naissance sur mes lèvres une nouvelle fois.

    - Et si je te montrais à la place ce serait beaucoup plus simple.

    Oh oui lui montrer ce serait vraiment plus facile que de chercher des mots que je n’arrivais pas à trouver pour l’instant. Je capturais de nouveau ses lèvres, mais un court une instant, je laissais ma bouche descendre lentement sur sa mâchoire et ensuite sur sa nuque que j’embrassais doucement et mordillais. Je suçotais même sa peau le gout de sa peau était le même je retrouvais quelque chose que j’aimais une fois encore.



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Dim 27 Jan - 19:47
  
Je me sentais bien près de Yuuki, je suppose que c’était ce qu’on ressentait tous en présence de quelqu’un que l’on connait depuis aussi longtemps que je connaissais Yuuki. Certes, je n’avais souvenir que des mois qui venaient de s’écouler depuis mon opération mais une amitié ne reposait pas que sur les souvenirs, et tout ce que j’avais probablement vécu avec Yuuki avaient sans doute créé un lien que même une amnésie ne pouvait rompre.
Yuuki passa ses bras autour de ma taille en souriant puis m’embrassa de nouveau, je ne résistai pas et répondis aussitôt à son baiser. Je frissonnai, ses lèvres étaient chaudes et douces, et familières. Il remonta l’une de ses mains dans mon dos jusqu’à la poser sur ma nuque alors qu’il approfondissait le baiser. Je n’avais qu’une envie, là, c’était qu’on ne se lâche plus, et ce baiser dura jusqu’à ce que nos souffles nous empêchent de le continuer, signe que Yuuki n’avait pas plus envie que moi de le rompre.
Il s’écarta à peine pour me regarder.

- Te dire à quel point nous sommes liés ?

Je haussai doucement les sourcils, cette question s’adressait sans doute plus à lui-même qu’à moi, était-ce si difficile à dire ? Est-ce que c’était si mal ou bien, trop compliqué ? Peut-être… peut-être que c’était les deux cependant je le lui avais dit, ça pourrait bien être n’importe quoi, je crois que, ça non plus, ça ne viendrait pas à bout de notre lien. Je le vis se mordre la lèvre puis il inspira profondément. Je n’avais pas peur, mais il m’inquiétait… avait-il vraiment envie de me dire de quoi il s’agissait ?

- Aux yeux de certaines personnes notre relation est quelque chose qui fait mal et qui blesse, pour d’autres c’est tordu… On pourrait facilement penser qu’on est sortis ensemble ou qu’on sort ensemble…

Je me fichais de ce que les autres pouvaient en penser, je me fichais qu’ils ne comprennent pas ce dont moi-même commençait tout juste à prendre la mesure. Tout ce qui comptait c’était que ce soit trop important pour nous pour qu’on cesse, non ? C’était sans doute égoïste… et l’espace d’un instant je pensai au fait que nous blessions des gens. Qui avions-nous blessé ? Akira ? Je n’osai pas le demander à Yuuki, je ne voulais pas lui parler d’Akira, pas ce soir alors que ces mannequins débiles avaient remué le couteau dans la plaie. Mais à présent, quoi qu’il y ait entre nous, il n’y avait personne qui puisse être blessé je crois.
Un sourire se dessina sur les lèvres de mon meilleur ami.

- Et si je te montrais à la place, ce serait beaucoup plus simple.

Sans me laisser répondre, il reprit ma bouche un instant avant de glisser ses lèvres le long de ma mâchoire puis dans mon cou. Je frissonnai encore une fois en le sentant suçoter ma peau. Il n’y avait sans doute rien de plus explicite que des gestes, ces gestes. Je soupirai en resserrant mon étreinte autour de son cou pour me rapprocher un peu plus, et je remontai une main dans ses cheveux pour les caresser.
J’avais besoin de Yuuki… et ce soir encore plus. Plutôt que la cigarette et l’alcool, c’était peut-être mon meilleur ami qui devait être près de moi lorsque je déprimais comme ce soir. En tout cas, c’était bien lui qui réussissait à me faire me sentir de nouveau vivant.

- Je regrette de ne pas me souvenir de ça… si je m’étais souvenu, j’aurais compris plus vite que c’était toi qui me manquais à ce point… ça nous aurait peut-être évité de broyer du noir chacun dans notre coin.

Je déposai un baiser dans son cou et, tout en l’écartant doucement de moi, remontai mes lèvres jusqu’à son oreille, je taquinai son lobe du bout de ma langue puis de tendres coups de dents, et je fermai les yeux. Mon esprit était vide de ce genre de souvenir, pourtant il était évident que c’était naturel chez moi… naturel seulement avec lui ou pas, ça je ne le savais pas encore mais je m’en fichais un peu pour le moment. Oui, pour l’instant ce qui comptait pour moi, c’était Yuuki.

- Mais puisqu’à présent je sais… reprenons juste comme avant. Je me fiche des autres.

Personne au monde ne pourrait passer avant lui… enfin, si, mais puisque je n’étais pas aussi important pour cette personne qu’elle l’était pour moi, je devais sans doute mieux oublier, pour un temps, le temps de comprendre ce que je lui avais fait pour qu’il s’éloigne toujours de moi lorsque je pensais qu’enfin on pourrait être plus proches.
Non, il ne fallait pas que je pense à lui, il y avait peu de chance pour qu’il pense à moi de toute manière. Je m’écartai de nouveau pour regarder Yuuki.

- Montre-moi…

Je l’embrassai et entrouvris ma bouche pour permettre à nos langues de se retrouver de nouveau. Même en sa présence, j’arrivais à repenser à Ryu et ça me déchirait le cœur, comme toujours.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Lun 28 Jan - 16:23
  
    Il soupira et resserra son étreinte autour de mon coup pour ensuite se rapprocher un plus de moi sa main remonta dans mes cheveux pour les caresser doucement. Je fermai les yeux à se simple geste qui avait toujours eu un effet sur moi. Des souvenirs, des images me revinrent en tête.
    Ce soir j’avais besoin de lui comme pas mal tout le temps, mais ce soir encore bien plus… a la place d’une dose c’est lui que je prendrais. J’avais besoin du réconfort de mon meilleur ami et de son attention. Seul lui pourrait me remonter et me rendre réellement le sourire.

    - Je regrette de ne pas me souvenir de ça… si je m’étais souvenu, j’aurais compris plus vite que c’était toi qui me manquais à ce point… ça nous aurait peut-être évité de broyer du noir chacun dans notre coin.

    Il déposa un baiser dans mon cou qui me fit frémir et il m’écarta doucement de lui remontant ses lèvres jusqu’à mon oreille. Je lui manquais, il me manquait comment est-ce que j’avais pu imposer un fossé entre nous deux alors qu’il n’aurait pas du en avoir. Il taquina mon lobe avec sa langue et ensuite à tendre coup de dents, je frissonnai encore une fois. Sa présence au près de moi était assez essentielle, mais je continuai a me dire qu’être loin de lui était le mieux. Mais ce soir, je ne reculerais pas.
    Je ne pouvais pas, il était trop tard pour reculer.

    - Mais puisqu’à présent je sais… reprenons juste comme avant. Je me fiche des autres.

    Je le regardai droit dans les yeux pour voir qu’il était vraiment sérieux, il se fichait des autres. J’avais vraiment l’impression de retrouver le vrai Shige en ce moment. Peut-être que ce soir lui ferait retrouver la mémoire. Oui j’ai de l’espoir ne dit-on pas que l’espoir fait vivre?
    En tout cas une chose était sur je serais prudent avec lui ce soir, je ne serais pas trop brusque avec lui. J’avais été définitivement con de m’éloigner de Shige surtout c’est dernier temps alors que j’avais vraiment besoin de lui. Il s’écarta de moi et me regardait, je soutenais son regard.

    - Montre-moi…

    Avant même que je ne fasse quoi que ce soit, il m’embrassa et nos langues ne mirent pas de temps pour se retrouver de nouveau. Elles se cherchent, elles se trouvent, elles se redécouvrent. Je me vidais complètement la tête pour arrêter de culpabiliser s’en a valait vraiment pas la peine. Je mis fin au baiser à bout de souffle, je me libérai de son étreinte sous un regard interrogateur et je fis un petit sourire. Je pris sa main et de mon autre main j’attrapai la bouteille d’alcool pour ensuite aller dans sa chambre. Je le poussai doucement vers le lit en refermant la porte derrière moi. Je remontai tranquillement l’une de mes mains sur sa gorge et lui fit relever la tête et je lui vidai un peu d’alcool dans la bouche pour ensuite capturer ses lèvres pour échanger avec lui un baiser remplit d’alcool.

    - Je vais te montré et je ne ferais rien que tu ne veule pas sache le.

    Il fallait quand même que je lui précise peut-être qu’en court de route, il changera d’avis et voudra qu’on arrête. J’allai arrêter j’étais quand même respectueux. Je le poussai une nouvelle fois pour qu’il s’assoit sur le lit et je me plaçais à califourchon sur lui passait mes bras autour de son cou pour m’accrocher à lui. Je capturai une nouvelle fois ses lèvres et l’une de mes mains descendit lentement dans son dos que je caressais tout doucement. Je me penchais pour poser la bouteille d’alcool sur le pied du lit a un endroit stable.

    -Si tu veux que j’arrête n’hésite pas à me le dire d’accord.

    Je commençai lentement à retirer ma veste et la laissai tomber par terre, je posais ensuite mes mains sur les épaules de Shige pour lui retirer sa veste a son tour et je constatais qu’il portait une camisole blanche en dessous qui lui collait au corps qui le rendait encore plus beau. Il avait un corps très bien entretenu, je posais un baiser au coin de sa bouche et ensuite descendais lentement dans son cou avec l’aide de ma langue.




_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Études : Économies

Amour : Célibataire

Citation : « Un seul être vous manque et... »
Musique : Lost with you ♪

Ft. : Jin Akanishi




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Mar 29 Jan - 23:44
  
Je devais m’empêcher de me faire plus de mal en laissant mon esprit divaguer. J’avais toujours du mal à le canaliser, cela dit je pressentais que les lèvres de mon meilleur ami n’allaient pas tarder à m’y aider… en tout cas il fallait que je cesse de penser.
Yuuki mit fin au baiser et il s’écarta de moi, surpris je le regardai et il m’adressa un sourire. Sans rien dire, il prit ma main tandis que son autre main saisissait ma bouteille de vodka puis il m’entraina vers ma chambre, je le suivis sans protester. Il me poussa doucement à l’intérieur et je me retournai pour le regarder fermer la porte. Je réprimai un sourire, avait-il peur que qui que ce soit arrive et nous dérange ? Il y avait peu de chance étant donné que Hitoshi n’était pas près de rentrer du boulot et qu’il était bien le seul à pouvoir entrer dans l’appartement le soir venu.
Yuuki revint vers moi et monta sa main sur ma gorge, il me fit relever la tête avant de porter la bouteille à mes lèvres et de verser de la vodka dans ma bouche, puis il m’embrassa.

- Je vais te montrer et je ne ferai rien que tu ne veuilles pas, sache-le.

Je souris, comme si je pouvais avoir à me méfier de lui. Je le connaissais tout de même assez pour savoir qu’il ne me forcerait à rien, il n’avait pas besoin de me le dire… et je me connaissais assez pour savoir que je ne saurai pas lui résister de toute manière.
Il me poussa de nouveau, jusqu’à ce que je me retrouve assis sur mon lit, puis il se plaça sur moi et passa ses bras autour de mon cou alors que je posais mes mains sur sa taille. Il reprit ma bouche et je sentis l’une de ses mains glisser dans mon dos, me faisant frissonner. Il rompit de nouveau le baiser.

- Si tu veux que j’arrête, n’hésite pas à me le dire, d’accord ?

Je le regardai retirer sa veste puis il reposa ses mains sur mes épaules pour faire de même avec ma veste qui tomba à son tour sur le sol. Puis il déposa un baiser au coin de mes lèvres et glissa sa bouche dans mon cou, je fermai les yeux en soupirant. Lui dire d’arrêter alors qu’il réussissait à me faire revivre… ? Impossible. Je me mordis la lèvre et laissai mes mains glisser sur son torse, d’abord par-dessus le tissu de son t-shirt.

- Crois-moi, loin de moi l’envie d’arrêter maintenant… j’ai enfin l’impression de me retrouver, ne serait-ce qu’un peu.

Pour une fois, je cessais de réfléchir, je ne m’inquiétais plus de mon passé perdu et de mon avenir incertain. Pour une fois, je cessais de me demander si l’ancien moi aurait agi comme je le faisais… cette fois, je savais que c’était le cas.

Je glissai mes mains sous le t-shirt pour caresser sa peau. Mais je m’écartai presque aussitôt. Je déposai mes lèvres sur celles de mon meilleur ami tout en remontant lentement le tissu le long de son corps, je rompis finalement le baiser pour pouvoir le lui enlever et l’envoyer avec nos vestes par terre. J’attrapai la bouteille qu’il avait posée sur le lit et bus une gorgée de vodka, puis je portai la bouteille à sa bouche et fis couler l’alcool entre ses lèvres. Je suivis alors des yeux les quelques gouttes qui s’évadèrent du coin de sa bouche pour glisser jusque dans son cou et sur son torse. Baissant la bouteille, je posai mes lèvres sur sa peau et suivis délicatement la trace de l’alcool, d’abord avec seulement mes lèvres, puis avec seulement ma langue. J’explorai délicatement sa gorge que j’avais l’impression de déjà connaitre par cœur.
Je posai ma main libre dans son dos et laissai remonter mes doigts le long de sa colonne vertébrale alors que ma bouche atteignait son torse. Je recommençai à embrasser sa peau, plus sensuellement, le savourant. J’effleurai son téton du bout de ma langue avant de remonter dans son cou, puis jusqu’à sa bouche et ma main repassa sur son torse.

- Aide-moi à me souvenir de nous, susurrai-je contre ses lèvres.



_________________


Without you, I walk in the dark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 22 ans
Profession : Mannequin et Acteur
Amour : Libertin

Citation : Vivre aujourd'hui c'est vivre demain
Musique : One Ok Rock - 「The Beginning」

Ft. : Yamashita Tomohisa




Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
Lun 4 Fév - 15:33
  
    Je continuai mon manège encore et il ne me repoussa pas alors peut-être que j’allais pouvoir aller jusqu’au bout après tout non? Je l’entendis toutefois échapper une soupire et mon sourire s’agrandit. Ses mains glissèrent sur mon torse et j’eus peur un instant qu’il me repousse, mais il n’en fit rien. Des frissons parcoururent mon corps sous ses mains.

    - Crois-moi, loin de moi l’envie d’arrêter maintenant… j’ai enfin l’impression de me retrouver, ne serait-ce qu’un peu.

    Je haussai un sourcil surpris par ses paroles est-ce que je pouvais vraiment le faire ressentir tout ça juste par mes gestes? Il se retrouvait un peu à cause de ça? Un petit sourire pris naissance sur mes lèvres j’avais finalement bien fait de venir ici.

    Ses mains glissèrent finalement sous mon t-shirt pour caresser directement ma peau, mais il s’écarta. Je le regardai surpris ne comprenant pas exactement ce qu’il allait faire. Il posa ses lèvres sur les miennes remontèrent en même temps le tissu de mon chandail. Je passai une main derrière sa nuque pour approfondir le baiser quelques instants. Il rompit le baiser pour m’enlever mon chandail complètement et l’envoya par terre rejoindre les autres morceaux. Je le vis prendre la bouteille de vodka et il la porta à ma bouche pour faire couleur une petite quantité d’alcool dans ma bouche. J’avalais l’alcool alors que je sentis sa bouche de se poser sur ma peau un frisson me parcourut une nouvelle fois et quand ce fut sa langue un nombre incalculable de frissons me parcourut. Il explora ma gorge, j’avais l’impression d’avoir mon meilleur ami d’avant avec moi présentement et ça me faisait vraiment plaisir. Son autre main se posa sur mon dos et la fit remonter le long de ma colonne vertébrale me faisant vivre un max de sensation mon dos étant l’un de mes points faibles. Sa bouche finit par rejoindre mon torse et il embrassa ma peau encore une fois plus sensuellement. Il effleura l’un de mes tétons du bout de sa langue trop court moment avant de remonter dans mon cou et ensuite à ma bouche sa main repassa sur mon torse.

    - Aide-moi à me souvenir de nous, susurra-t-il contre mes lèvres.

    Je souris contre ses lèvres avant de les malmener tendrement avec ma propre bouche mordillant ses lèvres tout doucement. Je laissai ma langue caresser ses lèvres jusqu’à ce qu’il me donne accès à sa bouche ce qu’il fit presque aussitôt. Nos langues ne tardèrent pas à se rejoindre et une danse enflammer s’entama alors entre elles. Elles se cherchent, elles se retrouvent jouent ensemble. Je mis fin au baiser à bout de souffle posaient mes mains sur la taille de mon vis-à-vis. Je glissai l’une de mes mains sous les tissus qui commençaient à me gêner, je me reculai à peine pour lui enlever et je l’envoyai balader dans un coin de la pièce.

    - Alors nous serons deux à se souvenir de nous, soufflai-je.

    J’allais tout autant que lui me remémorer des précieux moments que j’avais passés avec lui et que j’avais véritablement appréciés. Je nichai mon visage au creux de son épaule et embrassai doucement sa peau puis la mordillai tendrement. Je descendis tranquillement sur sa peau en l’embrassant tout doucement puis la léchant. Je posai mes mains sur épaules et poussai doucement Shige vers l’arrière pour qu’il s’étende sur le lit. En fait je ne lui donnais pas vraiment le choix. Une fois qu’il fut étendu sur le lit, je le regardai en souriant et posai mes mains sur son corps que je caressai doucement du bout des doigts. Je me penchai ensuite pour embrasser sa peau encore une fois.

    - Tu es toujours aussi beau.

    Son corps n’avait presque pas changé ou sinon si peu… il était un peu plus musclé ça c’était une évidence sa le rendait encore plus beau. Je remontai jusqu’à l’un de ses amas de chaire en embrassant doucement sa peau. Je pris cette pointe rosée dans ma bouche et commençai à l’agacer doucement la léchant et la mordillant.



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Message Sujet : Re: [NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]
  


Revenir en haut Aller en bas

[NC-17] Rester seul ne me réussit pas... [Yuuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Fan-Fiction] Seul l'avenir le prouvera...
» 1 seul voyant vert + livebox
» Ne me laisser pas seul la nuit...
» IP a changé tout seul !!!
» Jouer sur deux pc différents avec un seul jeu?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flower Four - Résurrection ::  :: Zones Résidentielles :: Quartier aisé :: #402-